Le cadre privilégié du voyage et de l’Asie du Sud-Est (mais pas que !) ont souvent tendance à nous faire oublier des gestes précieux pour réduire son empreinte écologique lors de notre voyage. Car un voyage lointain implique un bilan carbone négatif du notamment aux transports aériens.

Des gestes qui peuvent paraître anodins, prennent souvent des proportions graves, lorsqu’ils sont répétés par des milliers de visiteurs dans ces pays en voie de développement, là où le recyclage et la conscience environnementale ne sont pas encore tout à fait à l’ordre du jour.

Voici nos 5 conseils écolo pour adapter ces bonnes habitudes et en prime, ils ne demandent pas d’efforts surhumains. Ensemble faisons avancer les choses dans la bonne direction. Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

Les achats

Le plastique est un fléau dans les pays d’Asie du Sud-Est et celui-ci est généralement incinéré ou enterré. Vous en verrez distribuer en quantité sur les marchés et dans les supermarchés et pour réduire, même de manière infime cette frénésie lors de vos achats, nous vous conseillons d’amener vos sacs réutilisables et lavables de type cabas ou sac en tissu.

écologie voyage asie

Privilégiez les sacs en coton ou les cabas réutilisables et lavables.

Les boissons

Dans les pays d’Asie du Sud-Est avec la chaleur constante, la bouteille d’eau ou de soda se révèle vite indispensable. Cependant, en une journée nous pouvons en jeter jusqu’à 4 fois lorsqu’on utilise les bouteilles d’eau à petite contenance.

Nous vous conseillons d’éviter l’usage des petites bouteilles d’eau en oubliant leur « praticité » et privilégier le stockage de l’eau dans une gourde. Amica Travel incite ses voyageurs à ramener leurs gourdes, mais propose par défaut des bouteilles sur demande. L’eau potable est souvent disponible dans les hébergements et restaurants visités sur simple demande. Chez l’habitant dans les zones reculées, il est tout à fait possible de la boire après avoir bouilli l’eau, comme le thé qu’on vous sert pour vous souhaiter la bienvenue.
Pour la nettoyer de l’intérieur, il suffit de la secouer avec un peu d’eau chaude ou bouillante.

Les pailles sont aussi largement distribuées avec les boissons, soi disant pour des raisons d’hygiène. Vous pouvez commander sans paille en plastique en disant « please no straw » ou « hông ống hút nhựa » et simplement porter votre verre à la bouche. De nombreuses alternatives se développent fort heureusement dans quelques établissements, avec des pailles lavables en verre, en bambou et en inox, ainsi que des pailles jetables en papier ou en tige de feuilles.

Le plastique utilisé ici pour les pailles est très épais, notamment ceux des bubble tea et c’est l’un des objets les plus retrouvés par terre et sur les plages d’Asie du Sud-Est… En effet, même jetés en décharge, ils sont très légers et s’envolent très vite au gré des vents ou emportés par les pluies de la saison des moussons.

écologie voyage asie

Privilégiez les gourdes, plutôt que d’acheter plusieurs petites bouteilles en plastique.

voyager écolo sans bouteilles plastique

Contrairement à une idée reçue, le recyclage n’est pas la meilleure des solutions, car le plastique produit sera toujours présent dans le circuit. La meilleure solution est de ne pas en produire.

voyager écolo

Des pailles en inox réutilisables à vie

voyager écolo pailles naturelles

Pailles jetables naturelles en tiges de feuilles.

La restauration

Nous avons souvent tendance à effectuer de nos jours une commande de livraison à domicile par internet sans bouger de notre canapé. Hors ce moyen de s’alimenter est très néfaste pour l’environnement puisque le sur emballage et les couverts en plastique ne seront pas recyclés.

Évitez du mieux que possible ce moyen de s’alimenter et privilégiez l’immersion en vous rendant directement au restaurant : rien de mieux que de manger avec de la vraie vaisselle et d’avoir le service souvent souriant en plus !

En ce qui concerne les achats de plats préparés et de boissons à emporter, également très consommateurs en emballage, privilégiez et tendez aux restaurateurs un tupperware que vous réutiliserez. Enfin, là encore, nous vous conseillons de refuser l’usage des pailles et des couverts en plastique.

écologie voyage asie

Les boîtes alimentaires en polystyrène et autres détritus en plastique jonchent souvent les plages non entretenues. Photo : Amica Travel sur la côte centre-sud du Vietnam.

voyager écolo plastiques

Les résidus plastiques proviennent de nos repas à emporter dans la plupart des cas. Photo : Amica Travel au Cambodge.

La climatisation

Dans ces pays chauds, la climatisation est souvent adulée, au point de complètement en dépendre. La climatisation peut avoir certains effets néfastes sur la santé (allergies, infections, gorge sèche, maladies respiratoires, etc.) et sur l’environnement si celle-ci est sur utilisée : veuillez à éviter  les trop grandes différences entre les températures extérieures et intérieures avec un écart maximal de 8°.

L’hôtellerie

Là aussi il y a des gestes simples pour réduire son empreinte écologique : lorsqu’on sort de sa chambre d’hôtel, on peut s’assurer d’avoir tout éteint. Egalement l’on peut demander au service de ne pas remplacer nos serviettes de bain afin d’économiser des machines. Enfin, il est conseillé d’amener son propre dentifrice, son propre savon et sa brosse à dent biodégradable comme en bambou, afin d’éviter d’utiliser ceux qu’on vous disposera dans les chambres.

La sensibilisation

Le plus important est aussi d’en parler à vos proches, collègues et surtout à nos enfants ! Antoine de Saint-Exupéry disait « Nous n’héritons pas de la Terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants ». Ensemble, au Vietnam et ailleurs, participons à inverser le cours des dérives écologiques de notre société de consommation.

sensibilisation équipe amica plastiques

Sensibilisation de nos collègues, au sein des bureaux, à la réduction des plastiques jetables.

affiches ird plastiques

Des affiches gracieusement prêtées par l’IRD (L’Institut français de Recherche et du Développement). Elles parlent des plastiques jetables et ont pu sensibiliser des employés, ainsi que des voyageurs de passage dans nos bureaux.