Le cadre privilégié du voyage et de l’Asie du Sud-Est (mais pas que !) ont souvent tendance à nous faire oublier des gestes précieux pour réduire son empreinte écologique lors de notre voyage.

Des gestes qui peuvent paraître anodins, prennent souvent des proportions graves, lorsqu’ils sont répétés par des centaines de visiteurs dans ces pays en voie de développement, où le recyclage et la conscience environnementale n’est pas encore tout à fait à l’ordre du jour.

Voici nos 5 conseils écolo pour adapter ces bonnes habitudes et en prime, ils ne demandent pas d’efforts surhumains. Ensemble faisons avancer les choses dans la bonne direction.

Les achats

Le plastique est un fléau dans les pays d’Asie du Sud-Est et celui-ci est généralement incinéré ou enterré. Vous en verrez distribuer en quantité sur les marchés et dans les supermarchés et pour réduire, même de manière infime cette frénésie lors de vos achats, nous vous conseillons d’amener vos sacs réutilisables de type cabas ou sac en tissu.

écologie voyage asie

Privilégiez les sacs en coton ou les cabas réutilisables.

Les boissons

Dans les pays d’Asie du Sud-Est avec la chaleur constante, la bouteille d’eau ou de soda se révèle vite indispensable. Cependant, en une journée nous pouvons en jeter jusqu’à 4 fois lorsqu’on utilise les bouteilles d’eau à petite contenance.
Nous vous conseillons d’éviter l’usage des petites bouteilles d’eau en oubliant leur « praticité » et privilégiez la réutilisation de la même bouteille d’eau ou de stocker l’eau dans une gourde. A noter qu’Amica Travel va prochainement mettre en place la suppression des bouteilles d’eau en plastique, en incitant nos voyageurs à ramener leurs gourdes. L’eau potable sera distribuée via de grands bidons d’eau stériles et rechargeables.

écologie voyage asie

Privilégiez les gourdes ou réutilisation de la bouteille, plutôt que d’acheter plusieurs petites bouteilles.

La restauration

Nous avons souvent tendance à effectuer de nos jours une commande de livraison à domicile par internet sans bouger de notre canapé. Hors en Asie du Sud-Est, ce moyen de s’alimenter est très néfaste pour l’environnement puisque le suremballage et les couverts en plastique ne seront pas recyclés.

Évitez du mieux que possible ce moyen de s’alimenter et privilégiez l’immersion en vous rendant directement au restaurant : rien de mieux que de manger dans de la vraie vaisselle et d’avoir le service souvent souriant en plus !

En ce qui concerne les achats de plats préparés et de boissons à emporter, également très consommateurs en emballage, privilégiez et tendez aux restaurateurs un Tupperware que vous réutiliserez. Enfin, nous vous conseillons de refuser l’usage des pailles.

Le plastique utilisé ici pour les pailles est très épais et c’est l’un des objets les plus retrouvés par terre et sur les plages d’Asie du Sud-Est…

écologie voyage asie

Les boîtes alimentaires en polystyrène et autres détritus en plastique jonchent souvent les plages non entretenues. Photo : Amica Travel

écologie voyage asie

Déchets plastiques jonchant des pentes érodées du Nord Vietnam. Photo : Amica Travel

La climatisation

Dans ces pays chauds, la climatisation est souvent adulée, au point de complètement en dépendre. La climatisation peut avoir certains effets néfastes sur la santé (allergies, infections, maladies respiratoires, etc.) et sur l’environnement si celle-ci est sur utilisée : veuillez à éviter  les trop grandes différences entre les températures extérieures et intérieures avec un écart maximal de 8°.

L’hôtellerie

Là aussi il y a des gestes simples pour réduire son empreinte écologique : lorsqu’on sort de sa chambre d’hôtel, on peut s’assurer d’avoir tout éteint. Egalement l’on peut demander au service de ne pas remplacer nos serviettes de bain afin d’économiser des machines.

Partagez vos astuces écolo en commentaires ou sur nos réseaux sociaux !

5 conseils pour voyager écolo en Asie du Sud-Est
5 (100%) 8 votes