Au Vietnam, mais aussi globalement dans les pays d’Asie du Sud et de l’Est, le porridge de riz (ou soupe de riz) est très populaire. Chaque région et sa famille incorpore sa propre garniture et ses condiments.

L’origine de la soupe de riz

Celle-ci remonte depuis la nuit des temps. Elle serait née dans les régions deltaïques du fleuve Rouge ou du delta des Perles en Chine, des régions où la riziculture est déterminante. Elle a donc une origine populaire et paysanne.

Il s’agit d’une simple soupe de bouillie de riz, mais agrémentée de quelques ingrédients simples, d’un jeu de texture, et elle devient exquise. On la mange souvent bien chaude, c’est pour cela qu’elle est plébiscitée lorsque l’on a un rhume, une grippe ou un maux de ventre ou que les températures se font moins tropicales.

La recette

Ingrédients pour 6-8 personnes

  • 1 poulet de 1kg (ou 2 cuisses de poulet)
  • 300 gr de riz
  • 3 litres d’eau
  • Quelques feuilles de pérille de Nankin (tía tô)
  • De l’échalote frite, cébette (oignon vert), gingembre, citronnelle
  • Condiments : sel, poivre, nuoc mam (ou sauce Maggi®), huile de tournesol
  • Facultatif : champignons shiitake, algues nori (Japon), beignets (cháo gà du Nord-Vietnam).

Préparation :

  • Faire macérer le riz dans de l’eau pendant 15 minutes. Et puis le retirer pour égoutter. Dans le Sud-Vietnam, ce riz est d’abord grillé à la poêle avant d’être macéré.
  • Laver et faire sécher le poulet (ou la cuisse de poulet).
  • Verser 3 litres d’eau salée dans une grande marmite, avec quelques tiges de citronnelle, deux gousses d’ail, du gingembre. Après y ajouter le poulet pour le faire bouillir, pendant 1h30 à feux doux.
  • Laver la cébette, les feuilles de pérille de Nankin et le gingembre. Émincer les feuilles de pérille de Nankin et les échalotes en lamelles, faire dorer les échalotes à l’huile de tounesol. Couper le gingembre en morceaux de 2cm de long. Couper finement la cébette.
  • Faire retirer le poulet de l’eau. Enlever la peau et la chair. Effilocher la chair en petites lamelles.
  • Conserver le bouillon du poulet et ajouter le riz macéré. Cuire et remuer à feu doux pendant 30 – 45 minutes jusqu’à apparaître une légère dorure. Y verser la chair de poulet et assaisonner au sel et poivre.
  • Servir chaud, ajouter les échalotes séchées et les herbes aromatiques par-dessus. L’ajout de lamelles de champignons shiitake, algue nori émincée, beignets et de quelques gouttes de sauce Maggi est possible.
poulet chao ga recette

Le poulet après cuisson à l’eau doit être découpé en fines lamelles (ou effiloché).

Quelques adresses pour manger un chao gà

Hanoï

  • Cháo gà bà Mỹ : 7A Nhà Thờ, Hàng Trống, Hoàn Kiếm (7h – 14h30)
  • Cháo gà 37 : 37 Trần Nhân Tông, Hai Bà Trưng (7h – 22h)
  • Cháo đậu cà bà O – 51 Đào Duy Từ (8h-18h) – un cháo gà accompagné de champignons en hiver

Saïgon

  • Cô Hiền, cháo gà và gà tiềm: 35/5 Đinh Bộ Lĩnh, district 24, Bình Thạnh
  • Cháo gà 09: 278 Nguyễn Văn Đậu, district 11, Bình Thạnh