Ce n’est pas mon lieu de naissance, même pas un endroit où j’ai grandi. Mais les moments que j’ai passé au lac de Ba Be chez M. Tap, une famille de l’ethnie Tay (deuxième ethnie la plus nombreuse au Vietnam) m’a fait rappeler mon enfance passée chez mes grands parents…

De Hanoi, j’ai eu 8h de route en voiture pour aller jusqu’au lac de Ba Be, la première destination de mon voyage au Vietnam. Les grandes maisons urbaines, les usines étaient peu à peu remplacées par d’immenses jardins de thé et des champs de maïs lorsque notre voiture est arrivée à Bac Kan, une province montagneuse au Nord du Vietnam. Le paysage a changé encore une fois lorsque j’embarquais au Parc National de Ba Be. Le chauffeur d’Amica s’est arrêté en cours de route afin que nous observions une vue panoramique du lac de Ba Be, un des plus grands lacs du Vietnam.

 voyage au vietnam

Vue panoramique du lac de Ba Be

Monsieur Tap, notre hôte, un homme de l’ethnie Tay, nous a attendus sur quai pour nous accompagner chez lui. Enfin, après 8h enfermée dans une voiture, j’ai pu profiter l’air pur et le calme en traversant le lac en bateau. L’eau verdoyante, les forêts tropicales sur les flancs des montagnes entourant le lac, tout cela me procurait une sensation agréable et paisible. Après 15 min de bateau, nous sommes arrivés au village de Coc Toc, un petit village de l’ethnie Tay avec 40 familles. On a suivi le guide pour aller chez M. Tap en passant par un petit chemin caché au milieu de champs de maïs.

 voyage au vietnam

Au quai pour prendre les bateaux de visite du Ba Be

 voyage au Vietnam

le petit chemin caché au milieu de champs de maïs

Située à côté du lac, rapidement visible depuis le village de Coc Toc, la maison de Mr Tap apparaît, l’architecture traditionnelle Tay de la maison est authentique et les jardins fruitiers qui entourent la maison apportent une ambiance sereine. La partie au rez-de-chaussée de la maison est l’espace familial de la famille de M. Tap. Les chambres à l’étage qui ont été aménagées par Amica Travel sont réservées aux touristes. Je me suis installée dans une chambre qui possédait une superbe vue panoramique en direction du lac et des montagnes. La chambre, équipée d’une moustiquaire et d’un ventilateur m’a assuré un bon sommeil ce soir-là.

 voyage au Vietnam

La maison de Mr Tap

Pourtant, une mauvaise nouvelle est arrivée à notre groupe. A cause d’un grand orage survenu 2 jours auparavant, l’électricité du village a été coupée. La chaleur est devenue difficilement supportable. Truc, notre guide, nous a proposé de faire une petite séance de pêche afin de nous aider à oublier l’obsession de lutte contre la chaleur. Un pêcheur Tay nous a enseigné les techniques de pêche locales. C’était très intéressant et nous avons bien rigolé. Un grand repas nous attendait quand nous sommes retournés chez notre hôte. Ce n’étaient pas des plats lourds, gras, mais des plats très légers constitués d’herbes et légumes tropicaux locaux (ceux que j’hésitais beaucoup à les acheter quand je suis passé au rayon de légumes à Paris Store car leurs prix étaient très chers, étaient ici). Les plats étaient bien cuits et assaisonnés par Na, la femme de M. Tap. Nous avons pris le dîner ensemble avec la famille de l’hôte, ce repas campagnard et familial m’a rappelé celui pris chez mes grands-parents.

 voyage au Vietnam

La pirogue monoxyle utilisée pour la pêche

Grâce à une averse pendant la nuit, la chaleur a été remplacée par de l’air frais bien caractéristique des provinces montagneuses du Nord du Vietnam. Le chant du coq m’a réveillé à 6h du matin, un peu plus tôt que mon habitude, ce son que l’on n’entend jamais dans les villes européennes. Sortie de ma chambre, un superbe paysage défilait devant mes yeux. Les montagnes sont encore endormies sous leurs brumes matinales. Je suis allé sortir marcher en bord du lac, devant chez M.Tap pour profiter de l’air pur et de la tranquillité du matin.

 voyage au Vietnam

Le paysage au matin vue de chez Mr Tap

Notre programme du second jour a commencé par la visite de la grotte de Puong. Pour accéder à ce site, nous avons pris deux heures et demie en bateau sur le lac. J’ai eu l’occasion d’essayer de conduire le bateau sous le contrôle de M. Tap, une expérience intéressante pour les touristes. La grotte de Puong a été creusée lorsque la rivière Nang est passée en dessous de la montagne calcaire de Lung Nham.  J’étais impressionnée par les stalactites en plusieurs formes et de couleurs dans la grotte. Ici, c’est la maison de milliers de chauve-souris qui y habitent depuis longtemps. Comme maintenant, les Tays habillent comme les Kinhs donc nous avons eu la chance ce jour là quand nous avons rencontré dans la grotte, un groupe de Tays qui s’habillaient leurs coutumes traditionnelles. Ils venaient de quitter la fête « Long Tong » (Descente aux champs), une des grandes fêtes de l’ethnie Tay.

voyage au Vietnam

La grotte Poung

voyage au Vietnam

Les ethnies Tay avec leurs costumes traditionnelles

La cascade Dau Dang était notre prochaine destination de mon circuit au lac de Ba Be. Bien qu’il pleuve un peu fort mais ça n’a pas empêché ma curiosité de découvrir cette cascade. Formant trois niveaux de chutes, Dau Dang offre aux touristes une image grandiose. Ces chutes sont entrecoupées de gros rochers d’où l’eau jaillit entre les parois rocheuses. Après la visite de la cascade, nous nous sommes reposés en prenant le déjeuner chez Ong Pirate. Le bateau de M. Tap nous a emmenés faire encore une petite promenade sur le lac de Ba Be avant de commencer notre trek cette après-midi. Surnommé « La Baie d’Halong dans les montagnes », le lac de Ba Be mérite bien son surnom. On peut trouver des petits îlots de différentes formes, le deux plus connus sont l’îlot d’une mère veuve et celui de son enfant (ce sont deux personnages entrant dans la légende du lac de Ba Be).

 voyage au Vietnam

La cascade Dau Dang

voyage Vietnam

La maison traditionnelle sur pilotis de l’ethnie Tay

Nous avons fait un trek pendant 3h du village de Pac Ngoi au village de Coc Toc. C’était un trajet qui traversait des pentes des montagnes, des chemins dans la forêt du Parc National de Ba Be et aussi dans les villages des minorités Tays et Nungs. J’ai découvert beaucoup d’espèces d’arbres tropicales grâce à la présentation du guide, comme l’érythrophlaeum et aussi des espèces spéciales d’orchidées. Le soleil est revenu courant après-midi, avec la chaleur. Pourtant le trek s’est poursuivi car le paysage somptueux, nous a surmotivé et aiguisé notre curiosité. Nous avons observé aussi la vie quotidienne des habitants d’ici comme faire la pêche, récolter des maïs… En faisant ce trek, je semblais retourner en enfance lorsque j’habitais chez mes grands-parents à la campagne.

circuit au vietnam

Un radeau de pêche sur la rivière du village

Arrivée chez M. Tap à 17h30, j’ai aidé sa femme à préparer le dîner. Elle m’a fait apprendre quelques spécialités culinaires de la province. L’ambiance familiale était vraiment au rendez-vous. Le dernier soir chez notre hôte, nous avons partagé les histoires de la vie quotidienne de chaque personne. Nous avons passé un agréable moment ensemble.

Le retour à Hanoi est prévu le lendemain matin à 9h. J’imaginais déjà les adieux à la famille de M. Tay. Elle m’a procuré des moments inoubliables au village de Coc Toc et aussi une très bonne impression des ethnies Tays. Prenant le bateau pour retourner au quai où notre chauffeur nous attendait, je contemplais une dernière fois ce magnifique paysage du lac de Ba Be et je savais que les souvenirs de ce séjour seraient rappelés à chaque fois quand je repenserais à mon enfance…