La fatigue est un peu le mal de notre siècle, puisque l’on dort de moins en moins. Souvent insidieuse, elle peut gâcher également nos journées de voyage. Voici nos conseils pour la prévenir, s’en accommoder et pouvoir la gérer au mieux avant et pendant votre séjour.

immersion voyage vietnam

Suivez nos conseils pour voyager en pleine forme !

Avant le voyage

Durant la semaine qui précède votre voyage, vous pouvez adapter votre cycle de sommeil, en allant dormir plus tôt et en se calant au maximum sur l’heure du pays de destination. Vous pouvez également manger plus léger pour éviter d’être ballonné le jour J !

Bien dormir en avion

Vient le jour J et dormir en avion se révèle être pour beaucoup comme un défi : siège inconfortable, faible niveau d’oxygène, bruit des turbines, turbulences, bébé qui pleure, etc. tous les critères sont réunis pour que vous ressortiez de l’avion plus fatigué. Il existe cependant des astuces simples pour avoir toutes ses chances de bien dormir durant votre vol.

Première chose : les vêtements que l’on porte. Lorsque on se dirige vers les pays chauds, on a tendance à s’habiller léger, sans oublier que dans la plupart des avions avec la climatisation, il peut faire froid. Le plus important c’est de combiner habits confortables et série de petites couches. Une robe, un legging, un pantalon de sport, un petit gilet, un pull, des chaussettes hautes, une légère écharpe sont plébiscités.

Deuxième chose : les secrets d’un bon sommeil. Tout d’abord, il faut penser au matériel pratique : un coussin, un masque, un casque antibruit, vous voilà dans votre bulle. Ensuite, il ne faut pas dormir plusieurs longues heures d’affilée, l’idéal étant des phases de 2 à 3h. Entre les phases, vous pouvez profiter des repas, lire, faire quelques étirements et sautiller à l’arrière de l’avion.
Enfin, évitez à tout prix les somnifères et autres médicaments hypnotiques. Ceux-ci peuvent amener à une embolie pulmonaire en plein vol et des effets secondaires conséquents après votre atterrissage. En revanche, vous pouvez amener des calmants naturels et des compléments de vitamines et minéraux.

Troisième chose : le confort sanitaire. Lors des escales, profitez de faire une petite toilette (brossage des dents, lavage du visage, etc.). Certains aéroports proposent même désormais des cabines douches. En avion, buvez beaucoup d’eau et ne portez pas de lentilles, l’air y est très sec.

dormir en avion

Dormir en avion : un défi pour certains !

Pendant le voyage

Qui dit nouveau pays, dit nouvel environnement, nouvelle météo, nouvelle adaptation. Nos corps ne suivent parfois pas : il est donc très important d’écouter son corps. Lorsque l’on est fatigué il est nécessaire de savoir se poser et de marquer une pause. Une randonnée vous attend ? Vous vous sentez motivé, mais votre corps dit non ? Reposez-vous et arrangez-vous avec votre guide pour faire des phases de sieste.
On peut aussi se reposer durant certains trajets en véhicule, notamment en sortant des grandes villes et les routes parcourant les tronçons de paysages dénuées d’intérêt esthétique : entre Hanoï et la baie d’Halong, entre Hanoï et les premiers piémonts, ou encore entre Saïgon et Phnom Penh, etc.

Alterner son rythme de voyage

Le deuxième conseil est l’alternation des journées selon leur intensité. Lors de la conception de votre programme de voyage, nous vous conseillons de faire 2 journées de repos pour 1 à 2 journées de rythme soutenu. Dans une journée même, on peut très bien effectuer une matinée soutenue et se détendre l’après-midi…
Amica Travel prend en compte cette alternation, dans le cadre d’une répartition optimale des réserves d’énergie, en proposant par exemple une séance de massage, synonyme de bien-être, à l’arrivée des voyageurs. Puis, le programme se dessine en fonction de ce rythme alterné, entre randonnées ou autres activités sportives et activités ludiques reposantes, pause balnéaire ou visite d’un musée…

sommeil train

Une petite sieste bienfaitrice entre deux étapes de voyage !

Bien manger et bien boire

Le troisième conseil : l’alimentation ! Facteur capital, il peut se traduire par l’excès, puisque l’on a souvent tendance à vouloir tout goûter et manger, dans un pays dont on veut aussi légitimement découvrir la cuisine.
Le secret est d’équilibrer vos compositions, avec des plats consistants et d’autres plus légers. En Indochine, cependant, les assiettes qu’on vous sert sont en général très équilibrées, elles reflètent une cuisine régionale légère, fine et diététique.
Enfin, attention aux excès de certaines boissons, notamment au fameux alcool de riz qu’on vous sert. Osez dire non au moment où vous souhaitez vraiment vous arrêter. Votre hôte vous comprendra et vous serez moins fatigué le lendemain.

alcool riz chez habitant vietnam

Attention à l’excès d’alcool de riz.

Prendre le temps de voyager

Enfin notre dernier conseil est de prendre son temps de voyager. Il est impossible de vouloir tout faire et tout voir au premier voyage. Le plus important est de cibler plusieurs sites et d’y rester au moins deux jours, afin d’avoir un aperçu concret du pays et d’y créer une attache. Prenez donc les choses telles qu’elles viennent et surtout, ne stressez pas. Un manquement ? Vous pourrez toujours y revenir.

4.7
03
devis vietnam