Bons plans Hanoi – S’il est vrai qu’une très grande partie de la capitale se vide et que de très nombreux commerces ont tiré leur rideau pendant les festivités du Têt, il n’en demeure pas moins quelques activités intéressantes à faire. Activités qui vous permettront de humer et de vous immerger dans l’ambiance si spéciale pendant cette période si chère à notre cœur.

Les marchés aux fleurs de Quang Ba et de Hang Luoc

Toutes les familles se pressent aux marché aux fleurs de Quang Ba et de Hang Luoc afin de décorer leur foyer avec des fleurs, des plantes du printemps, des bonzaïs, des branches de pêcher… Outre l’aspect décoratif, ces ornements végétaux sont les signes de la renaissance des êtres vivants après un long hiver et symbolise également la prospérité et l’abondance, ce que l’on souhaite pour une nouvelle année lunaire selon l’esprit asiatique.

Le marché de fleurs de Quang Ba, situé au bord du Fleuve Rouge, connait une incroyable effervescence de jour comme de nuit. On observe un ballet incessant de véhicules venus décharger leurs marchandises et un autre d’acheteurs venus choisir de quoi embellir sa maison. Si les branches de pêcher ou de prunier et les kumquats ont les faveurs des clients, on trouve également de magnifiques orchidées des Hauts Plateaux du Centre, des dahlias, des glaïeuls, des lys éclatants et des roses au parfum délicat. Toute la magie du Têt se concentre sur ce marché !

festivités du têt

Le marché aux fleurs de Quang Ba commence dans la nuit

festivités du têt

Les orchidées

Plus intime, plus discret, le marché aux fleurs de la rue Hang Luoc, au cœur du vieux quartier, distille un charme tout particulier. Si le soleil veut bien pointer le bout d’un rayon alors la rue baigne dans une douce atmosphère printanière des plus plaisantes. On n’y trouve non seulement des fleurs mais également les ornements tels que : vases, tapis, lampes, statues, etc. Au bout de la rue Hang Luoc se trouve la rue Hang Ma dominée par le rouge et le jaune des lampions, éléments de décoration, objets et papiers votifs, et les petites enveloppes où l’on glissera les étrennes.

festivités du têt

Le marché aux fleurs de Hang Luoc

festivités du têt

Le rouge et le jaune domminant la rue de Hang Ma

Rue des vieux lettrés en face du temple de la Littérature

Une dizaine jours avant le Têt, les « Ông dô » ou vieux lettrés se réunissent autour du petit lac situé juste en face du Temple de la Littérature pour dessiner des caractères calligraphiques. Vêtus de leur tenue traditionnellement et assis sur des nattes, ils tracent sur du papier de beaux idéogrammes en « han » (chinois classique) ou en « nôm » (écriture démotique).

festivités du têt

Ông dô – le vieux lettré (Photo: FB du vieux lettré CUNG Khac Luoc)

Ils trempent délicatement leurs gros pinceaux dans une écritoire d’encre de Chine pour écrire les caractères « Phuc » (Bonheur), « Tho » (Longévité), « Tâm » (Coeur), etc, sur de grands carrés de papier rouge ou des vœux de prospérité sur de longs rectangles de papier. À côté du caractère, parfois, les vieux lettrés offrent aussi au demandeur un poème ou une sentence, pour éclaircir le sens de la lettre, ou pour simplement faire un vœu à la personne.

Ces calligraphies ne sont pas que des vœux pour une bonne nouvelle année. On les place dans un coin prestigieux de la maison, telle l’aiguille de la boussole, afin de guider et de nous rappeler les valeurs morales qui conduiront nos actions et nos décisions vers le bon chemin.

Fête du printemps au Musée d’ethnographie

Tous les ans, le Musée d’ethnographie ouvre ses portes pour accueillir les habitants à venir découvrir le Têt des différentes ethnies du Vietnam. Cette année, la fête va être nommée « Vui Xuân Binh Thân 2016 » (Joyeuse année du Singe 2016) et  va durer du 13 au 14 février (du 6 au 7 janvier lunaire).

Ce sera pour le visiteur l’occasion d’assister à une multitude de spectacles culturels : danses traditionnelles des Thai, performances de gong des ethnies venant des Hauts plateaux du Centre, spectacle des marionnettes sur l’eau, etc.  Les enfants quant à eux pourront profiter non seulement des jeux traditionnels mais également des activités telles que : fabriquer des « To-he » (jouets en farine gluant colorée), faire des estampes Dông Hô, etc.

festivités du têt

Apprendre à fabriquer un estampe de Dong Ho (Source: Musée d’ethnographie)

festivités du têt

Marionnettes sur l’eau (Source: Musée d’ethnographie)

festivités du têt

Simulation de l’autel des ancêtres des Viet (Source: Musée d’ethnographie)

festivités du têt

Apprendre à confectionner le Banh Chung (Source: Musée d’ethnographie)

Lors de cette fête, des stands gastronomiques présenteront les cuisines des différentes ethnies minoritaires.

La fête du printemps au Musée d’ethnographie est non seulement une bonne occasion pour les vietnamiens de découvrir l’extraordinaire richesse du patrimoine  des différentes ethnies du pays, mais c’est également une rencontre incontournable pour les voyageurs souhaitant découvrir davantage la culture vietnamienne.

 

Noter cet article