Faisant partie d’une des localités les plus pauvres du pays, la commune de Huu Lap, district de Ky Son, province de Nghe An (Centre), est connue pour être composée de beaucoup de personnes âgées qui ont traversé deux, voire trois siècles.

Cette commune comporte une vingtaine de personnes de plus de cent ans. Malgré leurs âges canoniques, elles se portent toujours comme un charme. On peut même encore les voir gambader comme des jeunes.

Laissant derrière nous Hanoi, nous avons parcouru près de 200 km sur la Nationale 7, avant de pénétrer dans les chemins de terre battue et de pierres raboteuses sur 20 km, à destination de Huu Lâp.

La commune de Huu Lap, Ky Son, Nghe An

La commune de Huu Lap, Ky Son, Nghe An

Nos premières impressions ont été la pauvreté des habitants perceptible au premier coup d’œil, mais aussi l’accueil et la chaleur humaine, enfin surtout, cet air pur. Sur les bords de la route de terre, nous avons observé des enfants heureux, tous barbouillés, qui s’amusaient entre eux et plus loin, près des maisons sur pilotis aux flancs des collines, de nombreuses personnes aux cheveux d’un pur blanc qui se déplaçaient d’une façon leste sans canne.

D’après Loc Van Minh, président de l’Association des personnes âgées de la commune, «les vieux à Huu Lâp sont innombrables, notamment au village de Noong O». En se grattant la tête, il compte sur ses doigts, s’arrête et nous déclare en toute sincérité : «Au début, nous comptions le nombre de personnes âgées, mais au fur et à mesure, ça s’est décuplé. Plus personne ne continue à les dénombrer». En effet, on compte plus d’une vingtaine de centenaires et plus de 300 qui ont plus de 60 ans.

personnes âgés vietnam, commune huu lap

Loc Van Minh, président de l’Association des personnes âgées, à côté d’une doyenne de la commune

Pour justifier ce qu’il vient de dire, M. Minh nous a conduit au village Na. Nous avons alors suivi des sentiers sinueux pour enfin arriver tout d’abord chez Mme Lo Thi Quang. Malgré sa peau ridée, ses yeux étaient encore bons car elle tissait devant nous, des brocatelles. Lorsqu’elle nous a vus au pas de sa porte, elle s’est arrêtée pour nous inviter dans sa demeure, toute enthousiaste avec un sourire aux dents aussi noires que les graines des pommes-cannelles. Reconnaissant la chemise détériorée de M. Minh qu’elle avait auparavant cousue, Mme Lo Thi Quang l’a, en quelques minutes, remise en état.

Âgée de 108 ans, cette femme a quatre enfants dont son benjamin qui est septuagénaire. Elle nous a raconté qu’il y avait quelques années, elle pouvait encore chercher du bois en forêt, laver ses vêtements avec l’eau du ruisseau et ramener aussi de l’eau à la maison.

Mais, ses descendants ne veulent plus qu’elle fasse de telles activités. Ce qu’elle trouve normal, mais, triste de ne plus rien faire, elle s’est mise à la couture. Hormis ce petit loisir, elle continue toujours à entretenir sa maison et à préparer des repas pour ses petits-enfants.

À quelques pas de là, se trouve la maisonnette de la doyenne Lu Thi Thin. Malgré ses 113 printemps, cette femme est encore très sagace et souriante. Elle ne parle pas le vietnamien mais utilise la langue de son ethnie avec cohérence. Nous avons réussi à la comprendre grâce à son ami qui nous traduisait ce qu’elle disait. «Ma mémoire d’éléphant me permet de raconter mes histoires passées à mes descendants. J’aime visiter régulièrement mes voisins et j’arrive toujours à prendre soin de moi», nous déclare-t-elle avec fierté.

Selon le président de l’Association des personnes âgées de la commune, Huu Lâp comporte beaucoup de centenaires : Lu Phia Kham (111 ans), Luong Thi Hoan (109 ans), Lo Van Binh (101 ans), Luong Thi Bun (114 ans), Luong Thi La (113 ans), Vi Thi Tuong (113 ans), le couple Lương Khăm Phăn (113 ans) et Lương Thị Thắm (104 ans) au village de Xop Thap… Tous sont en bonne santé avec une vue toujours fine.

Le couple Luong Kham Phan (113 ans) et Luong Thi Tham (104 ans) vit dans le village de Xop Thap.

Le couple Luong Kham Phan (113 ans) et Luong Thi Tham (104 ans) vit dans le village de Xop Thap.

Aux dires de Vi Thai Duong, président de la commune, Huu Lâp recense près de 3.000 personnes dont la plupart sont des ethnies Kho Mu et Thai. Mais ce recensement n’est pas complet car le nombre de personnes âgées est inconnu. Cette commune a plus d’une vingtaine de centenaires qui bénéficient de subventions étatiques.

Le secret de la longévité

Nous avons demandé la clef de la longévité à des personnes âgées de la commune, mais personne n’en connaît l’origine. Elles ont répondu simplement : «Nous ne savons pas. Nous vivons dans une ambiance sincère, sans jamais avoir de jalousie avec n’importe qui.

Nous travaillons avec assiduité et nos plats favoris ne sont que des légumes cueillis dans la forêt, des poissons pêchés dans les ruisseaux, et des mousses provenant des pierres».

Aucune étude scientifique n’a été menée pour l’instant pour expliquer ce grand nombre de personnes âgées en bonne santé. Boire et utiliser l’eau des ruisseaux, manger des mousses, travailler laborieusement sont-elles les clefs de leur longévité ? Serait-il possible que le climat doux et les sentiments humains soient à l’origine de leur longévité. Nous le saurons peut-être un jour…

Auteur : Dieu An

Source : https://www.lecourrier.vn/

Rate this post