Influencée par la cuisine indienne, chinoise, thaïlandaise et par celle des ethnies locales, la cuisine birmane est fascinante et unique en Asie même si elle peine à rivaliser avec ses voisines thaïlandaise et vietnamienne. Un manque de notoriété bien regrettable tant cette cuisine propose des saveurs inédites et satisfait aussi bien les palais néophytes que les plus difficiles. Les réfractaires aux saveurs intenses et brulantes seront largement rassurés par le fait que le piment est utilisé avec une extrême modération. Si d’un premier abord, la cuisine birmane semble fort influencée par l’Inde, de par l’importance des currys, elle montre un éclectisme culinaire étonnant qui mérite d’être souligné.

La cuisine birmane

A pour base le riz (htamin) auquel on ajoute soit de la volaille, du mouton, des crevettes, ou du poisson, qu’on assaisonne de curry très doux. Ces mélanges sont servis avec une multitude de petits plats, notamment des légumes. Parmi les incontournables de la cuisine birmane, la soupe Mohinga fait figure de plat national. Normalement consommé au petit-déjeuner, les Birmans la dégustent à toute heure dans les restaurants locaux. Gourmande, bien équilibrée et riche en saveurs, cette soupe combine nouilles ou vermicelles de riz à un épais curry au fond de poisson, agrémenté d’ail, d’oignons, de gingembre, de citronnelle et de farine de pois chiches.

cuisine birmane

La soupe Mohinga

A propos des curry

Omniprésents dans la cuisine birmane, sachez que leur goût est différent de celui dont vous êtes habitués. Leur saveur inédite provient d’un assaisonnement de gingembre, d’ail, de coriandre, de tamarin, d’oignons, de citron et du fameux « Ngapi », qui est une pâte de crevette ou de poisson fermenté. La majorité des bouchers en Birmanie étant musulmans, le curry au mouton et celui au poulet restent les plus populaires.

cuisine birmane

Poulet au curry birman

Les légumes

Ils sont aussi très couramment utilisés. En saumure, crus, cuits ou bouillis, ils sont mélangés avec diverses épices et on les retrouve dans les soupes ou les « Tou-Hu » (proche du tofu en Chine). Les salades sont une des spécialités culinaires birmanes, n’hésitez pas à déguster le « Shaw Ti Tok » (salade de citrons et d’oignons), le « KyanDjin Ti Tok » (salade de tomates vertes et de chou à la cacahuète) ou le « Pom Yi Dji Tok » (salade de pois noirs avec ail et vinaigre). Une des particularités de la cuisine birmane c’est la salade à base de thé vert « LephetThok« . Manger du thé était autrefois un usage très répandu en Asie mais seule la Birmanie a conservé cette habitude.

cuisine birmane

Salade à base de feuilles de thé

cuisine birmane

Légumes en tempura

Les amateurs de poisson et de fruits de mer ne sont pas en reste. Pêchés dans les eaux d’Andaman ou du golfe du Bengale, il y en a pour tous les goûts. Ne manquez pas de goûter aux papillotes de poisson au chou pak-choï, un délice !

Pour vous désaltérer, vous trouverez des bières locales comme la Myanmar Beer, de nombreux jus de fruits comme le jus de tamarin ou le jus de canne à sucre, ou encore le htayei ou « jus de toddy », boisson alcoolisée que les paysans extraient du sommet du palmier toddy.

La cuisine birmane et ses plats incontournables
5 (100%) 1 vote