Bourgade noyée dans les écharpes de brume des montagnes de l’Etat Chin au Nord-Ouest de la Birmanie, Mindat est le sanctuaire des femmes aux visages tatoués mais également de tous les missionnaires, en témoignent le nombre impressionnant d’églises.

Une destination hors des sentiers battus aux allures de bout du monde pour les voyageurs en quête de chemins de traverses, d’une belle nature préservée et de rencontres captivantes.

enfants myanmar

Les enfants espiègles et les joues enduits de tanaka

À l’écart de la Birmanie habituellement parcourue

Mindat est une destination qui se mérite. On atteint cette bourgade d’altitude au prix d’un trajet sinueux sur une route de montagne taillée à la serpe. Mais le jeu en vaut la chandelle, le trajet offre de superbes points de vue sur les vallées environnantes et ses magnifiques forêts de conifères. Et puis au détour d’un virage Mindat apparait, fièrement posé sur une ligne de crête, faisant face à la chaîne de montagne de l’Arakan.

Le village s’étire tout en longueur et la première chose qui frappe c’est le nombre d’églises. A croire que tous les missionnaires y sont venus pour y construire son église. Catholique, baptiste, adventiste, évangéliste etc… tous les courants de la Chrétienté sont représentés. D’ailleurs, dans l’Etat Chin la religion prédominante est chrétienne alors que partout ailleurs au Myanmar la religion dominante est le Bouddhisme. Mindat possède tout de même quelques temples bouddhistes et leurs stupas couverts d’or lançant leurs flèches vers le ciel comme pour transpercer les nuages.

Une bourgade qui vit au rythme du soleil et où l’activité se concentre aux alentours du marché où dès l’aube les paysans viennent vendre leurs récoltes. Le matin dans les « tea house », ces petits cafés typiques de Birmanie, ça s’agite aussi. Les conversations, autour d’une boisson chaude et de quelques beignets ou samoussas, vont bon train. C’est l’endroit idéal pour prendre le pouls de la ville. Celui-ci prit, il est temps de se rendre à pied dans les nombreux villages et hameaux qui constellent la montagne. C’est le territoire de nombreuses ethnies et de nombreux clans connu pour abriter les « femmes araignées ».

mindat myanmar

Mindat, un bourg de l’Etat Chin accroché à la montagne

Les femmes aux visages tatoués

En déambulant dans Mindat et ses alentours vous aurez de grandes chances de rencontrer des femmes aux visages tatoués. Vous remarquerez que seules les dames âgées portent toujours les stigmates de cette coutume révolue. En effet, le gouvernement birman a fait interdire cette tradition dans les années 60 avec l’appui de missionnaires chrétiens.

Cette tradition hors du commun remonte à plusieurs siècles lorsque les rois et princes de l’Etat Rakhine voisin étaient très puissants et convoitaient les femmes des états voisins comme celui de l’Etat Chin. Afin d’éviter que les femmes chin ne soient enlevées et qu’elles ne finissent comme esclaves, on leur tatouait le visage pour les enlaidir. Selon le clan, le tatouage diffère et souligne l’appartenance à tel ou tel clan.

La tentation est grande de vouloir prendre ces femmes en photos. Nous vous invitons à la retenue et à demander au préalable la permission de pouvoir faire la photo. Soucieux de pratiquer un tourisme responsable, Amica a décidé lors de son séjour à Mindat de ne pas prendre en photo ces femmes et donc de ne pas publier de photos illustrant les tatouages de ces femmes.

mindat myanmar

Le petit marché de Mindat

Kanpellet et le Mont Victoria

De Mindat une magnifique piste d’une soixante de kilomètres vous mène à Kanpellet, un autre bourg montagnard. La piste traverse de nombreux petits hameaux accoudés à la montagne offrant pour certains de superbes vues panoramiques sur Mindat. Des petits villages hors du temps où s’écoule sereinement la vie paysanne sous le regard bienveillant de son église.

À une quinzaine de kilomètres avant d’arriver à Kanpellet se trouve le départ d’un chemin de randonnée qui permet de faire l’ascension du Mont Victoria ou Nat Ma Taung en birman et Kho Nu Song en dialecte chin. Culminant à 3 070 m d’altitude, le Mont Victoria est un des sommets ultra-proéminents d’Asie du Sud-Est et la troisième montagne la plus haute de Birmanie. Deux heures d’une très belle montée à travers les sapins, les rhododendrons en fleur (novembre et décembre) et l’incroyable richesse de la faune et de la flore. Vous aurez l’occasion d’apercevoir de nombreux oiseaux notamment. La vue au sommet permet de profiter d’un panorama incroyable (si les nuages le permettent) sur les montagnes birmanes mais également sur le Bangladesh et l’Inde.

mont victoria myanmar

L’ascension du mont Victoria nous mène au dessus des nuages

Bon à savoir :

Il assez facile d’insérer la découverte de Mindat dans votre circuit dans le Nord de la Birmanie.

  • Vous pouvez rejoindre Mindat depuis Bagan en passant par Pakokku en 6 heures de route
  • Vous pouvez également rejoindre Mindat depuis Bagan en passant par Kanpellet. Dans ce cas- là, faîtes une étape à Kanpellet où l’offre hôtelière a plus de consistance.
  • Une autre possibilité est de se rendre à Mindat depuis Monywa en quelques 7 heures de route.

De novembre à février, c’est la période sèche, le soleil brille en journée mais pensez à apporter tout de même quelques vêtements chauds pour le matin et le soir. Il fait frais !