Aujourd’hui, nous vous invitons à rencontrer Alexandre Jacques, un ami qui a effectué plusieurs séjours au Vietnam. Depuis 20 ans, Alexandre a voyagé à travers le monde. Passionné de cuisine, de voyages et de photo, il a ramené des recettes de cuisine de chaque pays visité. En explorateur de la cuisine du monde, Alexandre a collecté toutes les découvertes culinaires de ses périples gourmands et les partage avec tous les internautes épicuriens sur son blog de gastronomie (https://lutsubo.wordpress.com/)

Faisons connaissances avec Alexandre pour mieux découvrir sa passion pour la cuisine vietnamienne mise à l’honneur sur son site web.

1. Bonjour Alexandre, pourrait on vous surnommer « globe-cooker » ?

Bonjour ! Oui. Pourquoi pas ? Je n’avais jamais pensé à ce nom, mais il définit plutôt bien ce que je fais et ce que j’aime.

2. Pourquoi avez-vous crée Lutsubo ? Que signifie ce nom ?

La cuisine m’habite depuis toujours. Faire à manger, nourrir ceux que j’aime est quelque chose que je fais d’instinct depuis que je tiens debout. Sérieusement, à 4 ou 5 ans, je préparais le repas à midi pour mes parents qui rentraient du bureau.

A la faveur d’une transition professionnelle, l’a dernier, j’ai eu l’occasion de réfléchir à ce que je voulais faire de cette passion pour la cuisine, qui occupe une grande partie de mes voyages, de mes loisirs et de mes journées…

L’idée d’un blog culinaire s’est imposée d’elle même : pour partager des recettes et tout ce qu’il y a autour, leur origine, leur place dans ma vie, les voyages.

Lutsubo est la transcription approximative d’un mot japonais qui veut dire « creuset », « melting pot », mélange…

3. On y trouve beaucoup d’articles sur la cuisine vietnamienne. Quelles sont vos impressions concernant celle-ci ?

La cuisine vietnamienne est l’une de mes préférées au monde, avec la cuisine japonaise, l’indienne et l’italienne. Je suis un peu éclectique…

4. Quel est votre plat vietnamien préféré ?

Question difficile… Je  n’arriverai pas à en donner un seul. J’ai une affection particulière pour les soupes, le « Pho » peut-être en premier, mais aussi le « Hu Tieu » que j’adore et les soupes au tamarin, « Canh chua ».

cuisine vietnamienne

Hu Tieu, Saigon

cuisine vietnamienne

Vendeuse de Hu Tieu

5. Quel est l’ingrédient vietnamien qui vous a laissé la plus forte impression ?

Ca dépend dans quel sens… en positif, ce sont les herbes si importantes dans la cuisine du Vietnam, le « ngo gai » en particulier. Sinon, les œufs couvés m’ont laissé un grand souvenir aussi, mais je ne suis pas trop fan.

cuisine vietnamienne

Ngo Gai

 6. Pourriez-vous nous partager quelques uns de vos souvenirs inoubliables lors de votre voyage au Vietnam ?

Je suis allé au Vietnam une dizaine de fois, deuis 1999. C’est un pays que j’aime énormément. J’ai surtout des  souvenirs liés à la nourriture vietnamienne, évidemment : les stands de rue et les petits restaurants un peu partout dans le pays. J’ai passé 3 jours l’an dernier à Danang, juste à parcourir aux différentes heures de la journée, les quartiers et ruelles des petits restaurants.

J’aime aussi les marchés, grands ou petits. Dans toutes les villes, je vais au marché, contempler l’animation, les stands et les gens qui s’affairent. Je rapporte toujours à Paris, des épices, des bambous séchés (j’en achète à Hanoi chaque fois que j’y vais), des crevettes séchées…

cuisine vietnamienne

Bambou séché

Toujours côté nourriture, je me souviens de sèches grillées « muc » dégustées sur les plages de Nha Trang, il y a 10 ans, au moins, de pâtés chauds que j’allais acheter dans un petit lieu près du marché.

Tous les petits raviolis typiques de Hué que j’ai dégustés pour la première fois en 2001 : les « banh beo, banh nam, banh bot lọc » etc. Il faut que j’en remange dès que j’en vois.

cuisine vietnamienne

Banh beo

Mon premier « Bun cha » à Hanoi est resté gravé dans ma mémoire, de même qu’une soupe de crabe délicieuse avalée un matin sur les marches d’une gargote avant de prendre la route, je ne sais plus trop quand.

cuisine vietnamienne

Un stand de Bun Cha a Hanoi

Côté visite, la découverte de temple de Bach Ma à Hanoi, en 2001 je crois, est un souvenir spécial. J’ai trouvé ce lieu magique et j’y suis resté longtemps, à regarder les gens. J’y fais un passage à chaque fois que je reviens à Hanoi.

cuisine vietnamienne

Temple de Bach Ma, Hanoi

A Saïgon, un souvenir récent qui m’est cher, la découverte grâce à un ami, d’une petite mamie qui vend encore, en plein centre ville moderne, sous un passage près de l’Opéra, des petits plats de cuisine de rue à ses habitués… Je suis encore ému en repensant aux plats qu’elle m’a servis avec un bon sourire et aux quelques mots que nous avons échangé (je parle un peu, très mal, vietnamien).

cuisine vietnamienne

Rencontre avec la petite mamie

Et l’année dernière j’ai eu un coup de cœur pour la région de Sapa, où je n’avais jamais eu l’occasion d’aller. J’ai séjourné en montagne, à 1 heure de la ville, dans un bungalow plongé dans la nature et je crois que c’est un des plus beaux endroits que j’ai vu au monde jusqu’ici.

cuisine vietnamienne

Ecolodge à Sapa

cuisine vietnamienne

Vue panoramique de l’ecolodge

7. Avez-vous des conseils à donner aux futurs voyageurs se rendant au Vietnam ?

J’ai un conseil qui, pour moi, les contient tous : il faut marcher, ne pas se dépêcher d’aller d’un site touristique à l’autre, mais au contraire passer du temps à regarder la vie, les gens, les marchés. Et puis il faut manger, dans les bons restaurants que l’on trouve aujourd’hui au Vietnam un peu partout, mais aussi et surtout, dans la rue, sur les marchés.

Manger est une façon merveilleuse de découvrir le Vietnam et sa culture…

Un dernier conseil serait de circuler un peu en train ou par la route, pour voir défiler les paysages, s’arrêter en chemin.

cuisine vietnamienne

Marché Hom, Hanoi

cuisine vietnamienne

Vendeuse de fruits

cuisine vietnamienne

Marché de Dong Xuan, Hanoi

 8. Avez des nouveaux projets de voyage au Vietnam ?

Oui en janvier prochain je serai à Ho Chi Minh et Phu Quoc, où je ne suis pas retourné depuis 2006. Je sais que l’île a changé … Ce sera une découverte.

Merci beaucoup Alexandre de nous avoir faire un tour très intéressant pour découvrir la cuisine vietnamienne. Nous vous souhaitons bonne continuation et plein de succès dans vos prochains projets.

Noter cet article