Pierre Boucat est né en Vietnam, puis a déménagé en France quand il avait 6 ans. Étant enfant d’une mère française et d’un père vietnamien, Pierre a été beaucoup inspiré par la langue et les histoires du pays natal de son père. Sa maman qui était amoureuse du Vietnam lui en a toujours parlé avec tendresse. D’une manière toute naturelle, Pierre a rêvé de suivre des traces de ses parents, à la découverte du Vietnam après une longue durée de séparation. Après de nombreux séjours au Vietnam depuis 1999, cette année, Pierre a retourné au Vietnam pour y faire un séjour au Nord Est, en espérant continuer à compléter ses connaissances du pays.

L’idée de ce voyage vient par hasard à travers d’une annonce publiée sur Facebook présentant le parcours des « Routes aériennes de Ha Giang ». Avec sa femme Danielle et ses deux amis qui sont tous les amoureux du Vietnam, Pierre a pris la route en direction de la région montagneuse du Nord Est du pays. L’intitulé poétique était déjà prometteur.

Voici l’itinéraire du groupe de voyage de Pierre et Danielle : Hanoi – Baie d’Ha Long – Ban Me (Ha Giang) – Dong Van – Meo Vac – Bao Lac – Ba Be – Village Coc Toc – Hanoi

Et maintenant, sans plus tarder, Pierre nous raconte ses plus beaux souvenirs de son récent voyage au nord est du Vietnam :

« Nous sommes donc partis pendant 6 jours de pur bonheur, accompagnés par un excellent guide francophone (M Hui) et un excellent chauffeur (M Long).

Les paysages sont d’une beauté impressionnante, et je regrette que la photographie connaisse des limites (en tout cas les miennes) pour traduire cette impression de « jamais vu » grandiose entre Dong Van et Meo Vac.

routes aériennes de ha giang

Le paysage montagneux à couper le souffle à Ha Giang

Les nuits chez l’habitant ont été très sympathiques et conviviales.

On reste sans voix devant les Hmongs profitant de la moindre poche sur des pentes abruptes pour cultiver du riz de montagne (ou autres plantes), vêtus d’habits colorés tissés localement. Nous sommes loin des agricultures intensives, juste de l’autarcie. 

routes aériennes de ha giang

Une femme Hmong au marché ethnique

Les rizières en terrasse des Tay sont tout simplement belles, comme est beau ce peuple.

routes aériennes de ha giang

Les rizières des Tay

La découverte des Lolos Noirs se mérite, mais on découvre des gens vivant dans un univers étonnant d’isolement, avec un mode de vie traditionnel fait d’efforts et de persévérance.

Spectacle touchant de ces femmes transportant de l’eau sur des terrains pentus, avec un visage serein.

Et l’on rencontre toutes ces femmes le lendemain sur le marché de Bao Lac, venues vendre des légumes ou des babioles qu’on n’imaginerait pas mises dans le commerce.

Et je dois avouer que la chasse au portrait de ces visages photogéniques me pose toujours un problème. J’ai l’impression de violer un peu leur intimité, mais généralement cela s’arrange avec quelques sourires et une mise en confiance.

routes aériennes de ha giang

Une femme Lolo noir avec son enfant

Le lac de Ba Be procure calme beauté et sérénité. Je regrette un peu l’appellation « baie d’Along des montagnes ». Ha Long est unique et Ba Be se suffit à lui-même.  »

Nous tenons à remercier Pierre pour ce beau partage. Nous espérons pouvoir vous accueillir encore plusieurs fois au Vietnam, lors de vos prochains séjours. Bonne continuation et à très bientôt !

Mots clés qui vous permettront de retrouver cet article :

– routes aériennes de ha giang blog voyage vietnam

– photos de voyage pierre boucat

– voyage au nord est vietnam

Les routes aériennes de Ha Giang, Nord Vietnam
Noter cet article

devis vietnam