Séjourner chez l’habitant reste une expérience rare où découvertes, convivialité et chaleur humaine sont à chaque fois au rendez-vous ! C’est un tourisme plus riche en contenu, porteur de valeurs et qui encourage la proximité, la rencontre, les échanges, le partage en relation directe avec les traditions des habitants.

Les nuits chez l’habitant seront pour vous une excellente occasion lors de votre voyage dans le Sud-Est asiatique, de rencontrer des familles et de découvrir la vie quotidienne des locaux tout en apportant un bénéfice économique aux populations locales. Préserver et valoriser le patrimoine et la culture locale tout en favorisant votre participation active au voyage : c’est la pratique d’un tourisme au bénéfice de tous.

chez l'habitant

Séjourner chez l’habitant pour mieux découvrir leur quotidien

chez l'habitant

Promesses de belles rencontres avec les locaux

Qu’en est-il du confort ?

Une des questions les plus fréquentes concernant les séjours chez l’habitant est celle concernant le niveau de confort. Celui-ci varie en fonction de sa localisation. Lors d’un trekking dans des zones reculées le niveau de confort ne sera pas le même que dans une vallée très accessible.

En règle générale, pour le couchage vous avez à votre disposition des matelas épais et confortables, des oreillers, des draps, de chaudes couvertures (hiver) et des moustiquaires. Des sanitaires aux normes occidentales et des douches chaudes sont également à votre disposition, à l’exception de quelques hébergements situés dans les endroits les plus reculés.

chez l'habitant

Chambre chez l’habitant

Les repas, copieux et savoureux, sont pris généralement dans la grande pièce commune à vivre en compagnie de la famille d’accueil. Chez certaines familles dans les régions montagneuses, ces repas sont servis sur des nattes au sol, autour desquelles les convives s’assoient en position de lotus. Vous n’échapperez pas aux traditionnels « toasts » à l’alcool de riz ou de maïs avec la famille.

chez l'habitant

Repas convivial pris avec la famille d’accueil

Et même si l’on maudit le coq touché de lune, enrhumé, gorge nouée d’éclats qui vous réveille dans la nuit, le séjour chez l’habitat reste un souvenir inoubliable.

Ou séjourner chez l’habitant ?

C’est une formule qui séduit de plus en plus les voyageurs et qui s’est largement démocratisée même si elle est soumise à des règlementations strictes. On peut dormir presque partout chez l’habitant au Vietnam mais plus particulièrement :

  •  Dans les régions montagneuses du Nord (Bac Ha, Nghia Lo…), dans les zones reculées de trekking mais aussi dans la réserve de Pu Luong, au bord des lacs Ba Be et Thac Ba, dans le delta du Fleuve Rouge.
  • Dans le delta du Mékong sous le couvert des cocotiers qui ici poussent en jungles.

En manque d’inspiration ?

Découvrez les formules d’immersion d’Amica Travel, créateur des voyages sur-mesure et authentiques au Vietnam :

chez l'habitant

Découverte de la vie quotidienne du delta du fleuve Rouge

maison ethnie tay lac ba be

Maison sur pilotis des Tay, au bord du lac de Ba Be

chez l'habitant

Séjour immersif chez les Lolo noir