Il suffit de cheminer jusqu’à Seo Lung pour comprendre l’étymologie sanscrite de paradis, para deva : vers les hauteurs.

Seo Lung est un village nid-d’aigle hmông blanc, ensemble de soixante maisonnées établies sur les flancs nord des Monts des Trois Fées, massif plus connu sous le patronyme de Phu Ta Ca. Second point culminant de la province de Ha Giang et, de part son inaccessibilité protectrice, un des derniers confins du Vietnam.

Perché à 1200m d’altitude, au couchant, Seo Lung surplombe les gorges du Song Mien, au sud, il est dominé par les hautes crêtes boisées et les faces rocheuses du Mont des Fées ; au septentrion et vers le levant il fait face aux gorges encaissées de la rivière Ca et aux contreforts méridionaux du Vang Pao, mont calcaire aussi majestueux que sauvage, limite sud du Géoparc de Dong Van. En haute-saison des pluies (fin juillet-fin octobre), les pentes abruptes du Vang Pao déversent leurs flots laiteux le long de cinq cataractes conférant ainsi au site un aspect amazonien : hautes chutes parallèles bordées de bois-noirs, plongeant dans les brumes délétères des gorges de la rivière Ca.

Le faîte vaporeux du Phu Ta Ca se compose de trois sous-sommets, d’où son appellation de Trois Fées, le principal culminant à 2276m. Il est recouvert par une ancienne forêt primaire de montagne, d’aspect de période carbonifère puisque mousses, lichens et fougères arborescentes y croissent à l’ombre de vieux arbres tourmentés et mousseux ; ses sous-bois y sont sombres et humides, souvent dégoulinants de brouillard : solitudes sylvestres propices à la culture de la cardamome, trésor et fortune des Hmông de Seo Lung

vallee centrale seo lung

Vallée centrale

Entre 2011 et 2012, le service de production d’Amica JSC mène diverses missions de prospection dans le Phu Ta Ca, il y découvre ainsi Seo Lung, site demeuré fermé depuis 1950, y noue des liens et dans une première étape crée un trekking inédit traversant le massif sur un axe nord-sud (Seo Lung – Tung Ba), un programme d’immersion-cardamome. En septembre 2017, lors d’une nouvelle mission, Amica JSC passe à une deuxième étape en décidant de mieux développer le secteur, d’y créer une base-arrière, un sanctuaire sous la forme du réaménagement de la maison de M. So, autorité locale hmông, établit dans une demeure à l’aspect de forteresse, surplombant le Vang Pao et les gorges de la rivière Ca.

fille mr so seo lung

Cardamone et fille de M. So

Ces faits font de Seo Lung un village du bout du monde, le voyageur s’y retrouvera au fin-fond de l’Asie mystérieuse, dans un monde-paradis perdu, un Shangri-La nord-vietnamien. Il pourra y réaliser divers modules : immersion cardamome et dans le quotidien séculaire des hmông blanc, randonnée dans la vallée centrale du Phu Ta Ca, ascension du sommet des Trois Fées ou divers itinéraires de trekkings.

 

 

Seo Lung, sanctuaire Hmong du mont des Trois Fées
5 (100%) 1 vote

devis vietnam