Pascal VU est un français qui est d’origine vietnamienne. Il a quitté le pays à l’âge de 12 ans et n’est retourné qu’au pays natal qu’en 1993 et en 2004 . A presque dix ans depuis son dernier voyage, il a choisi Amica Travel pour réaliser son 3è voyage au Vietnam. Après son retour en France avec plein de beaux souvenirs dans la tête , nous avons eu la chance de lui entendre raconter de ses émotions et impressions sur son voyage . Il nous a montré un autre Vietnam que celui de ses photos qu’il a faites il y a 21 ans. A travers cet article, Pascal nous a aussi partagé ces photos témoignages du développement du Vietnam pendant les différentes années. Points communs, différences, etc. les contrastes promettent d’être saisissants dans cette échelle temporelle.

voyage au vietnam sous la lentille de Pascal VU

Le temps change mais le sourire est toujours le même!

1,Bonjour Pascal, pouvez-vous développer quelques mots sur vous ?

Bonjour, j’ai 59 ans, d’origine vietnamienne (j’ai quitté le Vietnam à l’âge de 12 ans), marié et j’ai deux enfants majeurs.
Je suis consultant dans le domaine des Systèmes Informatiques d’entreprises.

Le voyage est aussi pour moi une source de découverte, d’apprentissage et d’humilité.
L’un de mes hobbies est la photo.

2, Qu’est-ce qui vous a motivé à voyager au Vietnam ?

J’ai déjà voyagé au Vietnam à 2 reprises : en 1993, du Sud jusqu’au Nord pendant la période du Têt, puis en 2004, au Sud et au Centre vers la période de fin d’année.

C’est certes un grand espacement (dû aux opportunités), mais cela m’a permis aussi de prendre conscience des changements (positifs et négatifs) pendant tout ce laps de temps.

De plus, le Nord Ouest a toujours fait partie de mes objectifs, c’est donc l’objet du voyage de cette année 2014.

Mais, il reste encore tant d’autres régions à découvrir, et ce sera pour les voyages futurs.

3, Ce qui vous a le plus marqué de ce pays?

Je pense que l’on ne peut pas juger le Vietnam en tant que pays d’une manière uniforme (comme bien d’autres pays par ailleurs). Je crois que chaque grande région (Nord, Centre, Sud) et leur population ont leur propres caractéristiques et caractères.

Il y a trois points forts : la population, le paysage, et la nourriture.

Côté population, je suis impressionné par la vitalité, la facilité de contacts des gens. Au cours de mes 3 voyages espacés dans le temps, j’ai aussi aimé la bonne humeur, voire le côté « blagueur » des gens que j’ai croisés.  Vivant en France depuis 43 ans, j’ai oublié que les Vietnamiens ont un parler plutôt « direct ».

 Concernant le paysage de la région Nord-Ouest, quelle beauté en ce mois de mai. Il serait intéressant d’y revenir en d’autres saisons.

 La nourriture y est toujours aussi bonne. Chaque petit étalage est souvent un régal (pho, bun riêu, banh cuôn, cha ca …). J’espère que l’essor futur du tourisme ne va pas amener une aseptisation de certains plats, comme cela se passe dans certaines régions d’autres pays de l’Asie du Sud-Est.

4, Des regrets lors de votre voyage ?

Dans le circuit Nord-Ouest, 7 jours c’est un peu court.

A posteriori, j’aurais passé au moins 

–          1 jour de plus à Mu Cang Chai.

–          1 jour de plus dans la région de Sa Pa.

–          1 jour de plus dans la région de Bac Ha.

Dans l’excursion dans la région de Ninh Binh, j’y serais resté au moins 3 jours / 3 nuits (au lieu de 2).

5, Avez-vous des conseils pour les futurs voyageurs au Vietnam?

Pour les voyageurs qui aiment faire de la photo, il faudrait se lever tôt et sortir entre 5h et 8h.

Demander au guide qu’il vous organise des extras locaux : sorties en moto à partir de 5h du matin pour parcourir les environs de Mu Cang Chai, Sa Pa, Bac Ha.

Dans la région de Tam Côc (Ninh Binh), les découvertes que vous pouvez faire à vélo autour du village Nham ne vous feront pas regretter votre réveil matinal.

Si vous envisagez d’aller à la pagode THAY et le village DUONG LAM, même si ces endroits ne sont pas loin de HA NOI, cela vaudrait le coup de rester 2 jours / 1 nuit.

Il y a aussi au moins 2 périodes où il sera intéressant de découvrir le Vietnam :

–  période du Têt. Vous vivrez une expérience encore plus marquante. Dommage qu’il n’y a plus de pétard !

–  période de Noël.

Un grand merci à M Pascal VU pour ce généreux partage !