Du sommet du plus haut, le fortin français de Pu Lo, construit en 1890, évacué en 1945, et parfaitement conservé. On y accède par un petit chemin bétonné prenant derrière le marche couvert (1/2 heure de grimpette et une vue magnifique sur la vallée).

Le Marché de Dong Van

Marché de Dong Van

Marché de Dong Van

La ville de Dong Van n’a pas de monuments ni de sites particuliers à visiter, hormis son marché du dimanche matin plein de vie et son tout petit quartier historique avec des maisons en pierre d’un style particulier. Mais la route qui y mène depuis Ha Giang a de quoi vous fasciner car elle traverse des paysages karstiques exceptionnels.

Dong Van, petit village pittoresque dominé par deux pics calcaires

Dong Van est surtout la “porte d’entrée” de la route la plus extraordinaire qu’il nous ait été donné de voir en 40 ans de bourlinguage, Dong Van-Meo Vac. 13km de bonne route étroite en lacets accrochée a flanc de montagne monte le col de Ma Pi Leng. FABULEUX désert minéral dans lequel vivent pourtant les fameux H’mong noirs –on se demande comment ! Sur les pentes de rocaille, ça et là, une maison H’mong en pierres noires à peine visible au milieu des rocs de granit; aucune piste ne semble y conduire. Pas étonnant que les locaux aient pu résister si longtemps au Vietminh.

Routes aériennes d’Ha Giang
Découvrez les exceptionnelles routes aériennes de Ha Giang et le magnifique parc géologique de Dong Van. Au cœur d’une région sauvage très préservée.
Paysage exceptionnel de Dong Van

Paysage exceptionnel de Dong Van

En contrebas, un gouffre de 3-400 mètres de profondeur, les gorges de la Rivière Ngo Qué. On peut y descendre par une piste en terre et arriver au village de Sam Pun à la frontière chinoise ; celle-là, je me suis bien promis de la faire un jour, elle doit être fantastique. Tout le coin, c’est vraiment la nature dans toute sa sauvagerie naturelle. Impressionnant “Bout du monde” !