Êtes-vous déjà demandé pourquoi les Asiatiques et notamment ceux d’Asie orientale ont-ils des yeux bridés ? Laissant de côté, les interprétations farfelues, vous allez voir que les origines sont génétiques, mais pas que…

Une particularité physique

Les yeux bridés sont une composante, presque symbolique de l’Asie orientale. Véritable caractéristique physique de certains peuples, voire jusqu’aux yeux allongés de Bouddha, les yeux bridés ont toujours alimenté les récits de l’imagerie populaire sur les Asiatiques.

En tant que définition physique, les yeux bridés comportent une petite masse de graisse formée au niveau de la paupière. Cette dernière masque derrière elle le pli épicanthique (du grec kanthos ou canthique), situé entre l’arcade et la paupière. Le pli se confond ainsi avec la ligne des cils et son point de départ se trouve sur les côtés du nez.
Les Asiatiques de l’Asie orientale ont ainsi une simple paupière, alors que les Occidentaux présentent une double paupière.

yeux bridés bouddha

Les yeux bridés de Bouddha.

On dit souvent que les Asiatiques ont des yeux en forme d’amande au lieu d’être sphériques, mais contrairement à ce que l’on pense, cela n’est pas dû à la structure osseuse du globe oculaire, qui est la même chez tous les êtres humains.

Il est aussi intéressant à savoir que la plupart des êtres humains possèdent ce pli supplémentaire lorsqu’ils sont dans l’utérus. Mais quelques semaines après la naissance, une majorité d’entre nous le perd. C’est pour cela que l’on peut observer chez les nourrissons, des yeux le plus souvent bridés durant les premières semaines, comme si il possédait des origines asiatiques.

Une origine météorologique

La plupart des scientifiques s’accordent sur le fait que la bride mongolienne (dénomination correcte du terme « yeux bridés »), trouve son origine lors de la dernière grande glaciation, qui s’est étalée entre 110 000 et 10 000 ans. En effet, à cette époque, des peuples venus de l’Ouest migrent vers l’Asie de l’Est, en direction du soleil… levant.

Ils affrontent une radiation solaire particulièrement intense due à la réflexion des surfaces enneigées, ainsi qu’au fort vent (sans parler du blizzard) soufflant dans les steppes de la Sibérie et de l’actuelle Mongolie, ainsi que des régions désertiques du Gobi. La bride mongole (qui porte donc très bien son nom), serait donc une adaptation physique au dur climat de cette époque, afin que les yeux soient plus protégés des rayonnements UV, ainsi que de la déflation éolienne. De nos jours, le climat reste particulièrement rigoureux durant l’hiver dans ces grandes steppes d’Asie centrale et de Sibérie, mais aussi dans le Nord de la Chine, en Corée ou au Japon.

sibérie neige

Le reflet du soleil sur la neige et le fort vent des steppes d’Asie centrale et de Sibérie.

C’est ainsi que génétiquement, la plupart des peuples d’Asie orientale possèdent des yeux bridés, plus particulièrement des Japonais, dont la plupart descendent de l’ethnie Aïnou, originaire de l’extrême-Est sibérien. Mais aussi des Coréens, des Mongols et des Chinois Hans venus des steppes du Nord.

En Asie du Sud-Est, seuls les Vietnamiens possèdent des yeux aux traits bridés prononcés, dû à la provenance d’origine du peuple Viet, depuis le sud de la Chine.
Les Laotiens et les Cambodgiens ou encore les Malais et les Indonésiens ont des yeux légèrement plus arrondis, que leurs voisins d’Asie orientale.

Les peuples des civilisations américaines précolombiennes et du pôle Nord (les Inuits par exemple), dont leurs ancêtres ont traversé l’immensité sibérienne et le détroit de Béring à l’époque gelé, ont aussi des yeux bridés.

yeux bridés vietnam

Quelques yeux bridés, ou pas !