L’ancienne capitale du Laos – la ville de Luang Prabang est sans nul doute l’une des destinations de choix pour un voyage culinaire inédit. Une fois y arriver, vous aurez l’occasion de découvrir la cuisine laotienne, connue pour sa fraicheur et l’abondance des ses arômes et épices exotiques.

L’aventure vous tente ? Voici la liste des spécialités de Luang Prabang, conçue pour les gourmets :

Patang ko

Pour bien démarrer la journée, rien de tel qu’un bon café lao bien fort et quelques « Patang ko ». Entre churros et merveille, ce beignet à la légèreté aérienne se trempe dans le café ou dans une soupe de riz. Ca chante comme la joyeuse rengaine d’une gourmandise enfantine.

Où les manger ? Au bord du Mékong, au café Prashaniyom qui est le rendez-vous matinal des Laotiens. Pour l’ambiance et le sourire de la patronne !

patang-ko-beignet-plat-laos

Entre churros et merveille, ce beignet à la légèreté aérienne se trempe dans le café ou dans une soupe de riz

La saucisse de Luang Prabang

saucisses-luang-prabang-laos

Cette saucisse est aussi tendre que les joues d’un nourrisson

C’est l’une des spécialités les plus consommées à Luang Prabang. Faite artisanalement, à base de porc ou de buffle et d’épices, cette saucisse est aussi tendre que les joues d’un nourrisson.

Ce qui caractérise cette saucisse, c’est le côté craquant de la peau d’une part et le goût des feuilles de citronnier d’autre part. On la déguste souvent avec une sauce pimentée.

Où la manger ? Sur le marché du matin tout en humant l’ambiance du marché qui rassemble une multitude de vendeurs, de couleurs et de senteurs.

La salade de papaye « Tam mak houng »

salade-papaye-verte-cuisine-laotienne

La salade de papaye verte, un buisson très ardent, incontournable de la cuisine laotienne

Ce buisson très ardent est un incontournable de la cuisine laotienne. Cette salade épicée à base de papaye verte râpée combine les cinq saveurs principales des cuisines locales : l’acidité du citron vert, l’épicé du piment, le salé de la sauce de poisson et le sucré du sucre de palme.

Aux ingrédients classiques, on peut aussi ajouter des légumes, des crevettes ou de la viande séchée. Elle se déguste en accompagnement de riz gluant. Attention, cette salade est souvent relevée. La salade de papaye lao enflamme les lèvres occidentales peu accoutumées.

Où la trouver ? Sur la terrasse du restaurant de l’hôtel des 3 Nagas. Pour regarder l’animation de la rue principale mais aussi et surtout pour la magnifique demeure centenaire d’architecture franco-lao.

« Mok pa » au bambou

mok-pa-cuisine-laotienne

Mok pa, un plat au fondant renversant grâce à sa cuisson lente

Le « mok pa » consiste en des filets de poisson cuits à la vapeur, façon laotienne. Les filets de poisson sont imprégnés de saveurs subtiles : citron (feuilles de kaffir), citronnelle, galanga, basilic thaï, coriandre.

Puis ils sont enveloppés dans une feuille de bananier et cuits à la vapeur. Extrêmement parfumé grâce aux nombreuses herbes et épices utilisées, ce plat est également d’un fondant renversant grâce à sa cuisson lente qui préserve en plus tous les arômes.

Où le manger ? Après avoir participé à l’activité « bamboo expérience » durant laquelle où vous montrera comment le cuisiner avec … du bambou bien sûr !!!

« Laap » ou hachis de bœuf

laap-hachis-boeuf-plat-emblematique-lao

Laap ou hachis de boeuf, un autre plat emblématique du pays

Un autre plat emblématique du pays, c’est la salade composée de viande de bœuf mélangée avec du jus de citron et des épices. Le « Laap » traditionnel laotien doit être servi accompagné de riz gluant, de concombre, de petites aubergines et de haricots verts. La viande de bœuf peut être remplacée par du poulet, du porc ou du canard.

Où le manger ? Apprenez à le préparer vous-même lors d’un cours de cuisine toujours plein de convivialité.

cours-cuisine-laos

Apprenez à le préparer le « laap » vous-même lors d’un cours de cuisine toujours plein de convivialité

« Or lam »

or-lam-ragout-epice-luang-prabang

Or Lam, un ragoût épicé typique de Luang Prabang

Ce plat typiquement de Luang Prabang consiste en un ragoût épicé à base d’aubergines, de champignons et de bœuf ou de poulet. On ajoute quelques tomates et des haricots longs.

Un plat plein de fraîcheur et de vérité frissonnant autour des aromatiques et du végétal et escortant une viande moelleuse comme un édredon.

Où le manger ? Au Café Toui, un resto tout petit, tout gentil qui propose une très jolie cuisine aux accents naturalistes.

« Ping pa », poisson grillé

poisson-grille-marche-de-nuit-luang-prabang

Poisson grillé sur le marché de nuit

Le poisson grillé au barbecue farci à la citronnelle et roulé dans du gros sel est un incontournable lors de votre séjour à Luang Prabang.

Si les produits de la mer sont absents pour d’évidentes raisons géographiques, le Mékong regorge en revanche de toutes sortes de poissons.

Où le manger ? Au marché de nuit, de nombreux stands de nourriture en proposent. On le déguste sans façon à la bonne franquette, au coude à coude en partageant la table avec d’autres voyageurs.

Barbecue laotien

barbecue laotien

Le barbecue laotien, goûteux et convivial

Pour un grand moment de convivialité optez pour un barbecue laotien ! Autour d’un plat circulaire mis sur un brasero, on grille des viandes sur la partie centrale.

Les légumes, herbes et nouilles, sont mis dans à tremper dans le bouillon environnant. Une fois cuit, on ajoute également des œufs dans le bouillon qui rassemble toutes les saveurs. Enfin, on mange le tout dans son petit bol. Un véritable délice !

Où le manger ? Au restaurant Dyen Sabai. Pour la traversée du pont en bambou qui enjambe la rivière Nam Khan et pour le jardin luxuriant.

« Neam Khao », salade de riz croustillant

neam-khao-salade-riz-croustillant

Neam Khao, salade de riz croustillant

Cette salade se compose de boulettes de riz frites, de morceaux de saucisse de porc fermenté, de cacahuètes, de noix de coco râpée, d’échalotes émincées, de menthe, de coriandre, de jus de citron, de sauce de poisson et bien sûr de piment. Histoire de divertir les mâchoires et d’affoler les papilles.

Où la trouver ? Au restaurant Manda de Laos pour ceux qui souhaitent diner sous les étoiles, dans une ambiance tropicale, entourés de centaines de lotus.

« Khao nom khok », boule coco

Pour le dessert voila une petite douceur qui vous laissera un souvenir impérissable. Composé de farine de riz, lait de coco et un peu de sel, ce petit gâteau à la crème de coco est comme un petit oreiller moelleux pour le palais. Un crousti-fondant dont on devient vite accro !!!

Où le manger ? Au marché de nuit, avant de rentrer à l’hôtel et de retrouver un autre oreiller.

boule-coco-cuisine-laotienne

Ce petit gâteau à la crème de coco est comme un petit oreiller moelleux pour le palais

boule-coco-dessert-laotien

On les vend tout chaud, fait devant vous

 

Pour l’apéro :

Un caviar d’aubergines et des algues de rivières séchées, frites et saupoudrées de graines de sésame. Avec quoi ? Une bière lao pardi !

Où le prendre ? Au centre d’artisanat Ock Pop Tok. Celui-ci offre le plus beau coucher de soleil de la ville.

apero mekong luang prabang-laos,

Pour un apéro plein de magie au bord du fleuve Mékong

centre-artisanat-ock-pop-tok-coucher-soleil

Direction le centre d’artisanat Ock Pop Tok, pour profiter d’un superbe coucher de soleil

Que manger à Luang Prabang ?
5 (100%) 1 vote