La silhouette en forme de dragon du Vietnam renferme un patrimoine historique, culturel et naturel exceptionnel. Le pays abrite pas moins de huit sites classés au patrimoine mondial par l’Unesco. Le Vietnam est le pays d’Asie du Sud-Est qui possède le plus de sites classés à l’Unesco, une véritable fierté nationale. Du Nord au Sud, ponctuez votre voyage d’étapes pour découvrir certains ou tous les biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, qu’ils soient culturels, naturel ou mixte.

La baie d’Halong

Le plus vaste paysage karstique marin du monde possède des valeurs esthétiques exceptionnelles et un important intérêt biologique qui lui ont permis d’être inscrit à l’Unesco le 17 décembre 1994. Un site naturel vertigineux comprenant plus de 1600 îles et îlots que l’on contemple lors d’une croisière sur une toile mouchetée sur le magnifique tableau aquatique. La baie d’Halong commence hélas à être victime de son succès et la pression touristique commence à quelque peu dégrader ce joyau naturel. Des mesures sont en voie d’être prises afin de réduire l’impact de ce tourisme de masse destructeur : réduction des plastiques à usage unique, itinéraires maritimes balisés, etc.

baie d'halong unesco

La légendaire baie d’Halong

Le complexe paysager de Trang An

Situé à seulement 90 kilomètres de Hanoï, le complexe paysager de Trang An se caractérise par ses spectaculaires paysages de pitons karstiques sillonnés de rivières et tapissés de rizières. Trang An représente un bien géologique exceptionnel qui souligne parfaitement les dernières phases de l’évolution d’un paysage karstique dans un milieu tropical humide. Ajoutez à cela un patrimoine culturel inestimable comme l’ancienne capitale royale Hoa Lu, les pagodes, les temples mais également les cultures traditionnelles toujours vivantes. Vous comprendrez pourquoi, ce lieu est communément surnommé la « baie d’Halong terrestre ». Celle-ci a été classée à l’Unesco le 23 juin 2014. Une inscription qui lui vaut un certain succès qu’il faudra maitriser un peu mieux pour que l’homme n’érode pas plus vite ce site que le temps.

trang an

Le complexe paysager de Trang An

Le parc national de Phong Nha-Ke Bang

Faisant partie de l’un des écosystèmes de karst calcaire les plus exceptionnels du monde, le parc national de Phong Nha-Ke Bang a tout naturellement été inscrit sur la liste du patrimoine de l’Unesco en 2003. Ce site paysager époustouflant a une valeur universelle exceptionnelle avec notamment ses forêts primaires et secondaires, ses habitats terrestres et aquatiques, sa faune et flore remarquables ainsi que ses nombreuses et impressionnantes grottes d’une importance capitale pour la science. Comme pour la grotte Son Dong, la plus grande du monde, où des quotas de visiteurs ont été mis en place pour protéger ce patrimoine naturel hors norme.

phong nha ke bang unesco

Le parc national de Phong Nha Ke Bang

La citadelle de la dynastie Hô

La citadelle de la dynastie des Hô, appelée en vietnamien Thành nhà Hô, est une ancienne cité impériale construite au XIVème siècle située à 150 kilomètres au sud-ouest de Hanoï, dans la province de Thanh Hoa. Erigée en 1397 selon les principes du feng shui en grosses pierres taillées dans un superbe cadre naturel entre les fleuves Ma et Buoi, la citadelle de la dynastie des Hô est la plus grande, la plus originale citadelle en pierre de toute l’Asie du Sud-Est et une des mieux conservées. Des critères qui lui ont permis d’être enfin classée à l’Unesco le 27 juin 2011. Elle est un exemple unique d’un nouveau style de ville impériale du Sud-Est asiatique largement inspiré par le néoconfucianisme. De cette œuvre architecturale exceptionnelle, malheureusement détruite en partie en 1407, lors d’une invasion chinoise des empereurs Ming, vous pouvez admirer les quatre portes principales et une partie de l’enceinte et ses blocs de pierre pouvant peser jusqu’à 26 tonnes !

citadelle-ho

La citadelle de la dynastie Hô, ancienne photo aérienne prise en 1923.

La cité impériale de Thang Long

Le vieux quartier de Hanoï abrite l’un des plus beaux monuments de la capitale du Vietnam : la cité de Thang Long. Elle fut édifiée par la dynastie des Ly au XIe siècle sur les vestiges d’une citadelle chinoise du VIIème siècle, concrétisant l’indépendance du Dai Viêt ou restauration de la souveraineté vietnamienne aux dépens des Chinois.

Avant que la capitale ne soit déplacée à Hué en 1810, la cité impériale de Thang Long était pendant plus d’un millénaire le lieu du pouvoir politique régional, le siège des dynasties, mais aussi le centre culturel et économique de la capitale. Bien qu’en partie détruite par les Français lors de la prise de Hanoï en 1873, Thang Long a conservé de magnifiques vestiges historiques et culturels qui lui ont valu d’être inscrite sur la liste du patrimoine de l’Unesco le 31 juillet 2010. On apprécie particulièrement la majestueuse porte du Sud et celle du Nord, la fière tour du drapeau, le palais des concubines, les fondations du palais de Kinh Thien, quelques vieilles demeures coloniales et le bunker qui servit de quartier général de l’Armée populaire vietnamienne pendant la guerre du Vietnam.

cité impériale thang long hanoï unesco

La cité impériale de Thang Long

L’ensemble des monuments de Hué

Premier site culturel vietnamien classé à l’Unesco en 1993, l’ensemble des monuments de Hué est un exemple exceptionnel de capitale féodale orientale. Outre sa cité qui accueillit les seigneurs de la dynastie des Nguyen de 1802 à 1945, la valeur patrimoniale de Hué se mesure également aux majestueux tombeaux des empereurs, à la pagode Thien Mu, la plus ancienne du Vietnam, ses nombreux vestiges culturels, sa situation géographique exceptionnelle et également à la préservation de son identité culturelle traditionnelle. Les monuments de Hué ont subi de nombreuses destructions durant les guerres, mais les monuments qui ont miraculeusement tenu debout sont magnifiques. Un plan de gestion a récemment été mis en place afin de contrôler le flux touristique toujours plus important.

cité impériale hué unesco

La cité impériale de Hué

La vieille ville de Hoi An

Toujours dans le centre du Vietnam, non loin du sanctuaire de My Son, la vieille ville de Hoi An, considérée comme un musée à ciel ouvert, n’a de cesse de charmer les voyageurs par son héritage architectural exceptionnel. Elle figure sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis décembre 1999. Important port marchand d’Asie du Sud-Est du XVe au XIXe siècle, Hoi An est une remarquable manifestation de la fusion des cultures autochtones et étrangères qui a donné naissance à ce vestige unique. Un ensemble encore bien préservé de 1 107 bâtiments qui devra être précautionneusement sauvegardé devant le nombre toujours plus croissant de visiteurs venus découvrir cette ville pleine de charme.

vieille ville hoi an unesco

La vieille ville de Hoi An

Le sanctuaire de My Son

Cet ensemble de temples chams, dont les racines spirituelles le rattachent à l’hindouisme, témoigne du phénomène important de l’histoire politique et culturelle de l’Asie du Sud-Est influencé par l’ancien royaume du Champa. Capitale religieuse et politique de ce royaume oublié pendant près d’un millénaire, My Son demeure un vestige archéologique unique soulignant le génie et de l’habileté des artisans Cham. La gestion de l’accueil des visiteurs et des zones boisées des alentours du site va être améliorée afin de respecter les engagements pris durant son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco en 1999.

my son unesco

Le sanctuaire cham de My Son

0.0
00
devis vietnam