Aussi variées que la cuisine vietnamienne et indochinoise, les boissons le sont toutes autant. Dans le cœur de l’été, découvrez et reproduisez ces boissons venues d’Extrême-Orient pour vous rafraîchir, sans passer par les traditionnels soda industriels.

La boisson en Indochine

En général au Vietnam et dans le reste de la péninsule indochinoise, les boissons ne sont pas consommées pendant les repas, car ceux-ci s’accompagnent toujours d’une soupe. Prendre un verre se fait à n’importe quelle heure de la journée, toujours entre les repas. Seuls les repas au bia hoi (brasseries populaires) s’accompagnent de boissons alcoolisées (bières et alcool de riz).

Les boissons de la région sont une résultante de l’influence de la culture chinoise qui a apporté le thé et le boisson en tant que médicament. Les Français ont quant à eux, apporté le café. Les boissons régionales s’appuient surtout sur l’utilisation des bienfaits et de la diversité des fruits tropicaux.

Le thé au citron (trà chanh)

Très consommée par les jeunes vietnamiens, en toute saison et surtout en été, le thé au citron est une boisson incontournable de l’été tropical. On la boit souvent accompagné de graines de tournesol sur des petits tabourets en plastique. Il est très facile de reproduire cette boisson chez vous :

Ingrédients :

  • Feuilles de thé vert sèches
  • Citrons verts coupés en tranches
  • Jus de citron
  • Eau
  • Sucre
  • Glaçons

Préparation :

  • Faire bouillir l’eau, puis y ajouter le thé vert et laisser pendant 3 minuites (pas plus, si non le thé devient amer).
  • Filtrer l’eau de thé à travers une passoire fine
  • Ajouter le jus de citron, le citron coupé en tranches et le sucre selon le goût de chacun
  • Laisser refroidir ou ajouter des glaçons
thé citron

Le thé au citron

Le jus de canne à sucre (mía dá)

Cette boisson se boit uniquement en été, lorsque les cannes à sucre arrivent à maturité. Largement consommée en Asie du Sud-Est, le jus de canne à sucre apporte de nombreux vertus : riche en vitamine B, en acides gras essentiels et contrairement à une idée reçue : son sucre est lent, donc il est mieux assimilable par l’organisme. Il faut quelques minutes pour préparer cette boisson rafraîchissante :

Ingrédients :

  •  Un bâton de canne à sucre (disponible dans les épiceries antillaises ou asiatiques, sous forme brute ou congelée) ou jus de canne à sucre disponible en brique.
  • Quelques baies de calamansi : un fruit vietnamien, situé à mi-chemin entre le kumquat et la mandarine. Il a l’apparence d’un minuscule citron vert foncé et sa pulpe est de couleur orange. A défaut d’en trouver, remplacez les par quelques kumquats.
  • Glaçons

Préparation :

  • Presser la canne à sucre brute ou verser le jus de canne à sucre déjà prêt dans un récipient.
  • Presser deux calamansi ou deux kumquats
  • Ajouter des glaçons.
jus canne à sucre

Le jus de canne à sucre

Le café glacé (cà phê sữa đá)

Cette boisson addictive a ses fervents adeptes au Vietnam, notamment dans le sud du pays, où il fait chaud à l’année. Peu connu ailleurs dans le monde, il mérite d’être connu. Sa recette est assez simple à préparer, le secret réside dans un bon dosage et la maîtrise des étapes.

Matériel :

  • 1 tasse (pour la préparation du café chaud)
  • 1 grand verre
  • 1 cuillère à café avec un long manche
  • 1 filtre à café vietnamien en inox

Ingrédients :

  • 10 g de café vietnamien
  • 12 cl d’eau filtrée ou d’eau minérale (de préférence)
  • 10 cubes de glaçons
  • 2 c. à café de lait concentré

Préparation :

  • Extraire le café vietnamien moulu à l’aide du filtre à café vietnamien dans la tasse. Il doit être bien noir.
  • Dans le grand verre, mettre deux cuillères à café de lait concentré avec la cuillère à long manche. La quantité de lait concentré peut être modulée selon vos envies. Remplir ce grand verre de glaçons.
  • Verser le café noir encore chaud dans le grand verre. Attendre quelques minutes avant de mélanger avec la cuillère.
café glacé

Le café glacé

Le milkshake vietnamien (sinh tố)

Voici une boisson synonyme de voyage et d’exotisme. S’appuyant sur la diversité des fruits tropicaux d’Indochine, il se décline en plusieurs saveurs. Les fruits les plus populaires pour le sinh to sont la banane, la mangue, la noix de coco, mais aussi la fraise. L’avocat a aussi une place d’honneur dans les sinh to car il n’est pas beaucoup utilisé dans les recettes salées vietnamiennes. Comme pour les boissons précédentes, le sinh to est très rapide à préparer :

Ingrédients et préparation :

  • Un fruit tropical épluché et découpé en morceaux
  • 80ml de lait concentré
  • 200ml de glace pilée
  • Mixez le tout !
sinh to

Un sinh to à l’avocat

Consommer eco-friendly

Que ce soit en Asie ou en Europe, prendre une boisson à emporter est générateur d’emballages superflux. Pour évitez cela, prenez le temps de la boire dans une échoppe ou sur une terrasse. Enfin, lors de votre commande, vous pouvez préciser « sans paille en plastique » ou demander si le restaurant possède des pailles en bambou ou en papier.