La richesse de la culture vietnamienne se reflète dans sa langue, ses expressions et ses proverbes. Au cours des siècles, les Vietnamiens ont réussi à conserver un nombre considérable des proverbes et dictons. Elles font partie de leur vie quotidienne de façon très naturelle par la facilité de leur structure et de leur application. Les Vietnamiens les utilisent souvent pour donner des conseils de vie, exprimer les opinions autour d’un sujet ou simplement pour décrire leur labeur quotidienne.

Ces proverbes et dictons sont souvent des petits vers avec des rimes internes. Dans cet article, on va vous présenter les proverbes les plus utilisés dans la vie quotidienne des Vietnamiens. Si vous trouvez une expression équivalente en français, n’hésitez pas à nous la faire partager en commentaires

Bonne découverte à tous !

proverbes vietnamiens

Les proverbes font partie de la vie quotidienne des Vietnamiens.

Liste des proverbes

  • À chaque marmite son couvercle.
    (Nồi nào vung nấy)
  • À force d’étudier, on parvient aux honneurs. À force de travailler, on parvient à la fortune. (Hay học thì sang. Hay làm thì có)
  • À force de couler, l’eau finit par user la pierre. (Nước chảy đá mòn)
  • À force de marcher, on finit par atteindre la nuit. À force de mentir, on finit par se démentir. (Đường đi hay tối. Nói dối hay cùng)
  • À l’arbre droit, l’ombre droite. À l’arbre tordu, l’ombre tordu. (Cây thẳng bóng ngay. Cây nghiêng bóng vạy)
  • Apprends en premier la politesse, en deuxième la littérature. (Tiên học lễ, hậu học văn)
  • Ayez pitiez des autres comme de vous même. (Thương người như thể thương thân)
  • Bonne réputation vaut mieux que beaux habits. (Tốt danh hơn lành áo)
  • Cent choses entendues ne valent pas une chose vue. (Trăm điều nghe không bằng một điều thấy)
  • Du bois solide vaut mieux que du bois bien peint. (Tốt gỗ hơn tốt nước sơn)
  • En rentrant dans une famille, on doit en adopter les coutumes. En naviguant sur une fleuve, on doit en suivre les méandre. (Nhập gia tùy tục Đáo giang tùy khúc)
  • Il faut courber les arbustes quand ils sont encore tendres. Et éduquer les enfants lorsqu’ils sont encore dans l’innocence. (Uốn cây từ thủa còn non Dạy con từ thủa hãy còn thơ ngây)
  • Il pisse sur le bol dans lequel il vient de manger la soupe. (Ăn cháo đái bát)
  • Immenses comme le ciel et la mer sont les soins donnés par les parents à leurs enfants. Mais ceux ci comptent par jour ce qu’ils donnent à leurs parents. (Cha mẹ nuôi con bằng trời bằng bể Con nuôi cha mẹ con kể từng ngày)
  • Je reviendrai me baigner dans mon petit lac, que l’eau soit transparente ou trouble, mon petit lac sera toujours le meilleurs. (Ta về ta tắm ao ta, dù trong dù đục ao nhà vẫn hơn)
  • L’éléphant obtenu, on réclame une fée. (Được voi đòi tiên)
  • L’habilité ne saurait vaincre la sincérité. (Khôn ngoan chẳng đọ thật thà)
  • L’homme crée la fortune mais la fortune n’a jamais crée l’homme. (Người làm nên của, của không làm nên người)
  • L’or véritable ne craint pas le feu. (Vàng thật không sợ lửa)
  • La fleuve a ses méandres L’homme a ses périodes. (Sông có khúc Người có lúc)
  • La loi du roi le cède à la coutume du village. (Luật Vua thua lệ làng)
  • La rassasiment fait perdre l’appétit. La colère fait perdre la sagesse. (No mất ngon Giận mất khôn)
  • Laisse les gens rire trois mois, ils ne riront pas jusqu’à trois ans. (Cười ba tháng, ai cười ba năm)
  • Le buffle attaché n’aime pas le buffle qui broute. (Trâu cột ghét trâu ăn)
  • Le buffle laisse sa peau en mourant, l’homme mort laisse sa réputation. (Trâu chết để da, người ta chết để tiếng). Équivalent français : telle vie, telle réputation.
  • Le chien critique le chat pour ses nombreux poils. (Chó chê mèo lắm lông)
  • Le miel tue la mouche, à force de douceur. (Mật ngọt chết ruồi)
  • Les buffles qui arrivent en retard boivent de l’eau troublée. (Trâu chậm uống nước đục)
  • Les lanières souples attachent bien. (Lạt mềm buột chặt)
  • Les murs ont des oreilles, les cloisons ont des trous. (Tai vách mạch rừng)
calligraphie proverbe vietnamien

L’art de la calligraphie.

  • Les paroles ne vous coûtent rien ; choisissez-les bien afin de faire plaisir à vos interlocuteurs. (Lời nói không mất tiền mua, lựa lời mà nói cho vừa lòng nhau)
  • Un bambou devenant vieux, il est difficile de le courber. (Tre già làm sao uốn)
  • On apprend plus de ses camarades que de son maître. (Học thầy không tày học bạn)
  • Pensez à celui qui a planté l’arbre dont vous manger les fruits. (Ăn quả nhớ kẻ trồng cây)
  • Pour expier un mensonge, il faut sept jours de pénitence. (Một lời nói dối, sám hối bảy ngày)
  • Protège toi du vent en suivant la direction d’où il souffle. (Gió chiều nào che chiều ấy)
  • Remède amer guérit, parole sincère blesse. (Thuốc đắng giã tật, sự thật mất lòng)
  • Si le mari et la femme s’accordent, ils peuvent ensemble vider la mer de l’Est. (Đồng vợ đồng chồng tát biển Đông cũng cạn)
  • Travaille pendant que tu sois en bonne santé Pour avoir à quoi vivre quand tu es malade. (Làm khi lành Để dành khi đau)
  • Une réputation s’achète trente mille sapèque, Et se vend pour trois seulement. (Mua danh ba vạn, bán danh ba đồng)
  • Les mauvaises nouvelles ont des ailes (Tiếng lành đồn gần, tiếng dữ đồn xa)
  • Six d’un et une demi-douzaine de l’autre (Bên tám lạng, người nửa cân)
  • Quand l’alcool entre, les paroles sortent (Rượu vào lời ra)
  • Arracher la grenade et cueillir la pêche. (Bẻ lựu hái đào)
  • Venir en aide aux autres, c’est s’enrichir. (Làm phúc cũng như làm giàu)
  • Un menteur en cachant sa tête, il découvre sa queue. (Giấu đầu hở đuôi)
  • Jeune il vole un poulet, vieux il volera un bœuf. (Bé ăn trộm gà, già ăn trộm bò). Équivalent français : qui vole un œuf volera un bœuf.
  • Le bœuf se moque du buffle qui tombe. (Bò cười trâu ngã). Équivalent français : le borgne qui se moque de l’aveugle.
  • Frères et soeurs sont aussi proches que mains et pieds (Anh em như thể chân tay). Équivalent français : Sur les doigts de la main.
  • Frères unis, bonheur dans la famille. (Anh thuận em hòa là nhà có phúc)
  • Quand on mange, il faut surveiller la marmite, quand on s’assoit, il faut choisir la direction. (Ăn coi nồi, ngồi coi hướng.)
  • Manger du riz à la maison, mais souffler le buccin dans tout le canton. (Ăn cơm nhà, thổi tù và hàng tổng.) Explication: Un homme d’aucune utilité dans sa maison, mais qui frime à l’extérieur.
  • Il faut manger sans sel pour avoir pitié des chats. (Ăn nhạt mới biết thương mèo). Explication : On ne comprend le malheur des autres qu’en en subissant les mêmes sévices.
  • Seul celui qui est sous la couverture sait qu’elle a des puces. (Ai trong chăn mới biết chăn có rận). Explication : Il faut être dans le jeu pour en connaître le dessous.
  • Quand tu bois de l’eau, pense à sa source. (Uống nước nhớ nguồn)
  • Quand tu vas avec Bouddha, habille-toi en toge de bonze, quand tu vas avec le fantôme, porte des habits en papier (Đi với Bụt mặc áo cà sa, Đi với Ma mặc áo giấy)
  • Manger en mâchant , parler en réfléchissant (ăn có nhai, nói có nghĩ). Explication : Réfléchir à deux fois avant de parler
  • A force d’affuter le fer, un jour on auras une aiguille (Có công mài sắt, có ngày nên kim)
  • Les hommes aiment la beauté, les filles aiment le talent (Trai ham sắc, gái ham tài)
  • Qui se sent morveux, se mouche (Có tật thì giật mình)
  • A père avare, enfant prodigue, à père ramasseur, fils gaspilleur. (Đời cha ăn mặn đời con khát nước)
  • Quand on est honnête, on ne craint aucun danger (Cây ngay không sợ chết đứng)
  • La feuille intacte recouvre la feuille déchirée (Lá lành đùm lá rách). Explication : La nécessité de l’entraide mutuelle en cas de difficulté.
  • Si un cheval tombe malade, les autres chevaux ne mangent plus (Một con ngựa đau cả tàu không ăn cỏ)
  • Le dragon venant visiter la crevette (Rồng đến nhà tôm). Explication : Parole en réponse du salut d’un visiteur de marque.
devis vietnam