En Asie orientale, les baguettes sont les couverts incontournables permettant de saisir les aliments ! Découvrez leur histoire et les variantes qu’il existe dans les différents pays. Vous n’échapperez pas à leur utilisation notamment lors d’un voyage au Vietnam.

L’histoire des baguettes

Les historiens cherchent encore l’origine exacte de l’utilisation des baguettes. Cependant, plusieurs s’accordent, dont l’historien Edward Wang, pour dire que son utilisation par les populations est attestée dès le 3ème siècle avant Jésus-Christ en Chine du Sud.

L’utilisation des baguettes au Vietnam, emprunte donc à la culture chinoise depuis des temps très anciens, dans les régions où pousse abondamment le bambou, première matière pour sa fabrication, mais aussi où pousse le riz pour son utilisation.

Les baguettes sont façonnées à l’image du bec d’un oiseau pour pouvoir saisir efficacement le grain de riz et le poisson, sans se salir et se mouiller les mains. Mais elles servent aussi à remuer, séparer et découper.

Par ailleurs, à la différence de la culture nomade fondée sur l’élevage, la culture du riz en champ inondé demande plus de solidarité que de discipline. Cette solidarité se traduit non seulement par le regroupement des populations d’agriculteurs dans les villages mais également par les habitudes alimentaires : lors d’un repas vietnamien, les plats ne sont pas servis dans les assiettes dont chacun en a une. Au lieu d’une assiette, chaque personne a donc une baguette avec laquelle elle se sert.

L’art des baguettes en Asie

C’est pour cela qu’au Vietnam, les baguettes sont traditionnellement en bois de bambou ou de palmier d’Indonésie (marron foncé) et sont longues, comme les baguettes chinoises; car elles permettent de saisir les aliments disposés dans des plats au centre de la table (importée en Chine dès le 10ème siècle) ou du repas au sol, comme chez les ethnies minoritaires du Nord Vietnam.

Au Japon, les baguettes sont en bois laqué, courtes et à bout pointu, car la nourriture ne se partage pas, c’est à dire que chaque membre à table dispose de son assiette. En outre le bout pointu facilite la prise du poisson, très consommé par les japonais.

En Corée, les baguettes sont très fines, accompagnées d’une cuillère et surtout étaient en argent ou en métal, aujourd’hui en aluminium, laiton ou en acier inoxydable. L’histoire raconte que les notables coréens préconisaient cette matière pour détecter l’arsenic contenu dans certains poissons, et donc pour éviter un empoisonnement alimentaire. Une autre histoire plus populaire, est que les baguettes en aluminium résistent mieux à la chaleur des fameux barbecues coréens.

De nos jours, les restaurants proposent de plus en plus des baguettes jetables en bambou, pour des soi disant raisons d’hygiène, n’hésitez pas à les refuser et à en demander des vraies, car elles terminent directement à la poubelle…

baguettes asie vietnam

De haut en bas : baguettes en plastique de Taïwan; en porcelaine de Chine continentale; en bambou du Tibet; en bois de palmier d’Indonésie (type vietnamien); plates en inox de Corée; trois paires du Japon et des baguettes jetables (à déconseiller car pas écologiques).

Les baguettes dans l’imaginaire collectif

Les baguettes servent d’allégorie humoristique et on dit que la philosophie vietnamienne peut se résumer qu’à une paire de baguette comparée à un couple.

« Le mari et la femme sont comme une paire de baguettes. Si le mari est petit, et que la femme est grande, on dirait une paire de baguettes disproportionnée. Vous avez beau à les mettre ensemble jamais il n’y aura d’équilibre. »

En effet, lorsque vous mangez, le pire est d’avoir des baguettes disproportionnées, impossible ou alors très désagréable à saisir les aliments !

On offre traditionnellement à un mariage, une paire de baguettes, car elles sont toujours deux et sont de même taille, symbolisant la réunion et la fidélité… Les rois eux, voyaient en les baguettes, un symbole de d’honnêteté grace à leur droiture.

L’utilisation des baguettes

Les utilisateurs des baguettes doivent aussi se soumettre à une règle à ne pas reproduire : celle de les planter verticalement dans le riz, car elles rappellent tout simplement les bâtons d’encens pour honorer les ancêtres. Telle est l’importance de cet outil usuel avec lequel on croque la vie au Vietnam.

Il est également déconseillé de faire passer des aliments d’une paire de baguette à une autre. Il faut toujours déposer l’aliment dans un récipient pour l’égoutter et le porter à la bouche. Ou bien porter directement le bol à la bouche.

On ne s’amuse pas avec les baguettes : évitez de pointer quelqu’un avec sa baguette et de jouer avec.

baguettes asie vietnam

Une paire de baguettes disposées sur un mien cua (vermicelles transparentes au bouillon de crabes).

Comment utiliser les baguettes ?

  • Etape 1 : Il faut coincer une baguette sans bouger entre le majeur et le pouce.  Cette baguette doit rester fixer tout en gardant la main rigide
  • Etape 2 : C’est ici qu’il faut saisir la seconde baguette qui va se maintenir entre l’index et le pouce qui doit être au-dessus de la baguette. Seule la seconde baguette bougera lors de la manipulation de la paire.
  • Etape 3 : Pour cela, il faut caler confortablement la seconde baguette entre l’index et le majeur.
  • Etape 4 : C’est la dernière étape de vérification : il faut que les deux baguettes soient parallèles et pas se croiser en X.

Bon appétit !

Les différentes baguettes asiatiques
5 (100%) 9 votes

devis vietnam