Origine du nem

Le « nem » est certainement l’un des plats les plus connus de la cuisine vietnamienne à l’étranger. Ce rouleau frit parfumant de couleur caramel, de crêpe croquante et de garniture à base de porc haché, des légumes et épices est souvent attribué à la cuisine chinoise, hors il est bien vietnamien !

Ce plat possède plusieurs appellations : dans le sud du pays, on dit « cha gio » ou « nem Saigon ». Et à l’étranger il est connu  sous le nom de « pâté impérial » pour les francophones, ou « spring/Vietnamese rolls » pour les anglophones. Le nem est à distinguer de ses cousins les « rouleaux de printemps » qui ne sont pas frits.

A savoir que le mot « nem » est utilisé fréquemment dans la cuisine vietnamienne.

On peut entendre parler du « Nem chua » – porc fermenté ayant le goût aigre, du « Nem tai » qui se consiste des lamentes d’oreilles du cochon bouillies mélangés avec de la farine de riz torréfié ou encore du « Nem lui » – brochettes de porc grillé enrobé de branches de citronnelle.

Ingrédients et confection d’un nem

Concernant les ingrédients, il faut savoir que chaque famille vietnamienne a sa propre recette du nem, surtout au niveau de la garniture, et que la version varie en fonction des 3 régions du Vietnam… mais la version du Nord se rapproche le plus du nem que vous retrouverez en France par exemple. De manière générale, il faut préparer les galettes de riz, du porc haché, de la chair de crevette, les champignons noirs parfumés séchés, des germes de soja, des vermicelles de soja et des jaunes d’œuf.

Au niveau des légumes, on peut ajouter un peu de carottes ou de chou-grave pour remplacer les germes de soja et beaucoup de familles ajoutent également de la chair de crabe de mer dans la garniture pour lui donner un goût d’océan.

nem plat vietnamien

La garniture du Nem peut varier selon les régions du pays

Les ingrédients seront mélangés dans un bol.

Puis, le cuisiner place une à deux cuillères pour en mettre dans une galette de riz, en étalant en ligne la garniture. Le cuisiner commence à rouler la garniture, ferme les deux bouts pour tenir des ingrédients et continue à rouler jusqu’à la fin de la galette.

Pour la cuisson, les nems seront frits dans l’huile, jusqu’à ce qu’ils atteignent la couleur caramélisée et le croquant de la pâte.

Les nems se mangent souvent avec du vermicelle de riz blanc et des herbes aromatiques tels que les salades, la coriandre et la menthe. Le nem est à tremper dans une sauce de poisson agrémentée par un peu de sucre, de citron, d’ail et de piment.

Un plat de la gastronomie vietnamienne

Le nem est un plat qui gagne les tables lors des occasions spéciales, surtout durant les fêtes traditionnelles du Vietnam : on le trouve dans les repas du Têt, lors des mariages et des anniversaires. Dans une famille vietnamienne, quand la maman annonce le nem dans le menu, tous les membres ont le cœur qui palpite et donnent un coup de main volontiers pour les confectionner !

Le nem : le plus populaire des plats vietnamiens
5 (100%) 2 votes

devis vietnam