Plébiscitée par les touristes vietnamiens, la station balnéaire de Quy Nhon est souvent boudée par les voyageurs occidentaux. Et pourtant cette portion littorale de la province de Binh Dinh, dans le centre-sud du Vietnam ne manque pas de charme.

Une destination idéale, si vous souhaitez vous éloigner des sentiers fréquentés du littoral de Hoi An, plus au nord et Nha Trang plus au sud. Voici une liste des sites notables à visiter :

La ville de Quy Nhon

Voici une ville portuaire du centre du Viêt Nam, peuplée de 460 000 habitants et capitale de la province de Bình Định. Si la fondation officielle retient le 18ème siècle, ses origines datent du 11ème siècle avec les cham, peuple d’origine hindouiste qui s’est majoritairement converti à l’Islam. En 1620, la localité voit débarquer des jésuites portugais qui nomme le village Pulo Cambi.

On apprécie sa tranquillité, de pouvoir déambuler sur ses grandes avenues aérées, sur sa longue promenade longeant la grande plage. Celle-ci s’ouvre sur une grande baie où en fin d’après-midi, les locaux viennent se détendre après leur journée de travail.

A la nuit tombée, l’horizon scintillent des lamparos qui dansent sur la mer pour piéger les calamars qui sécheront ensuite sur la plage le lendemain matin. Les gourmets apprécieront, surtout que les abondantes ressources en fruits de mer sont encore proposées à un tarif très raisonnable dans les restaurants locaux.

En ville, vous pouvez visiter notamment la pagode de Long Khanh construite en 1715, où trône un grand Bouddha de 17 mètres. Pas loin, le musée provincial de Binh Dinh, avec 3 galeries principales : la lutte du parti communiste vietnamien pendant la guerre du Vietnam, l’époque coloniale française et l’histoire du royaume Cham. Malgré la présence de belles pièces, ce musée est peu intéressant sur le plan scénographique et muséal.

Enfin, vous pouvez vous arrêter sur le tombeau du poète renommé Hàn Mac Tu à Ghênh Rang à côté de la plage de la Reine. Et surtout, ne manquez pas le coucher de soleil sur le pont de Nhon Hoi, pont moderne le plus long au-dessus de la mer situé au Vietnam.

Quy Nhon est connue comme le berceau des arts martiaux traditionnels vietnamiens et la ville organise tous les 2 ans un festival international des arts martiaux vietnamiens.

bai da trung vietnam

La plage de Da Trung, dans les environs de Quy Nhon

Le musée Nguyen Hué

La région est connue pour être le point de départ de la révolte des Tay Son, du nom de la localité où trois frères : Huệ, Lữ et Nhạc, participèrent à la fin du 18ème siècle à la guerre civile vietnamienne. Ils se révoltèrent contre les Nguyen, les seigneurs du Sud, et furent soutenus par les Trinh, seigneurs du Nord et rivaux des Nguyen. Ils finissent par prendre Quy Nhon qui devient leur capitale, puis Saïgon et enfin, Hué la nouvelle cité impériale. Les frères tuent l’ensemble des membres de la famille des Nguyen, à l’exception du neveu du dernier seigneur Nguyen, âgé de 16 ans et qui s’est réfugié dans le delta du Mékong. Ce jeune prince, du nom de Anh, sera plus tard, grâce au français Pierre Pigneau de Béhaine, ressusciteur de la dynastie des Nguyen.

Situé à 50 km de Quy Nhon, un sanctuaire a été érigé à l’emplacement de l’ancienne maison des trois frères fondateurs du mouvement des Tay Son. Il comprend 10 autels. Au centre, se situent l’autel des ancêtres et l’autel dédié aux trois frères. Ceux des deux côtés sont réservés au culte des chefs militaires des Tay Son. Enfin, il y a aussi un autel dédié à la courte dynastie que Nguyen Hue a fondée. Des démonstrations d’arts martiaux et des concerts de tambours militaires appartenant au patrimoine immatériel des Tay Son sont proposés.

nguyen hue vietnam

Nguyễn Huệ (L’empereur Quang Trung) a contribué a réunifié le pays et a imposé le vietnamien comme langue nationale.

Les vestiges archéologiques cham

La région est connue pour ses 2 tours de briques rouges : That Doi et Thap Nga. Construites vers la fin du Xe siècle, sous le règne du roi Yanpuku Vijaya, elles sont situées dans la ville de Quy Nhon, dernière capitale cham.

A 27 km au nord-ouest de la ville, se situe la citadelle de Cha Ban, on retrouve des vestiges cham tels que le puit carré, la statue du nghe (animal fantastique qui a la forme d’un lionceau au corps couvert d’écailles), la statue de l’éléphant et le monticule de Thap Thap, sur lequel a été construit 10 tours cham. La tour Canh Tien, haute de 20m, est décorée aux angles de statues de serpents en pierre blanche, de deux éléphants et de créatures fabuleuses.

Au nord de la citadelle se trouve la pagode de Thap Thap. Au point cardinal opposé se trouve la pagode Nhan Thap. Elles contiennent toutes deux des antiquités et des vestiges de la culture cham et du mouvement Tay Son. Vers 1778, Nguyen Nhac s’est proclamé empereur du centre et a décidé de résider à la citadelle de Cha Ban et d’en faire sa capitale sous le nom de Thanh Hoang De (Citadelle impériale).
En 1799, les Nguyen ont occupé la citadelle et ont changé son nom en citadelle de Binh Dinh. En 1814, les Nguyen ont détruit l’ancienne citadelle et en ont fait reconstruire une nouvelle à 5km au sud de la précédente.

minorité ethnique vietnam

Les Cham sont une ethnie particulièrement singulière dans la mosaïque ethnique vietnamienne. Ils sont hindouistes ou musulmans.

D’autres tours, témoins de l’ancien royaume cham parsèment la région :

  • Les trois tours Duong Long sont situées dans le district de Tây Son, à 40km de Quy Nhon.
  • La tour Canh Tiên (Les ailes de fée tour de bronze) est  située dans le district d’An Nhon, à 27km au nord-ouest de Quy Nhon.
  • Les quatre tours Banh It, appelées encore tours d’argent, sont situées dans le district de Tuy Phuoc, à 25km de Quy Nhon.

Tourisme balnéaire

Cette portion du littoral abrite de nombreuses plages, de villages de pêcheurs et de petites criques rocheuses.

  • La plage de Bai Bau, située à une vingtaine de kilomètres de la ville, est une jolie bande de sable blanc en forme de croissant.
  • Le petit village côtier de Hai Minh est situé sur la péninsule Phuong Mai. Outre l’imposante statue du général et héros national Tran Hung Dao, vous pouvez admirer de beaux paysages maritimes et profiter de la superbe plage de Bai Rang.
  • Le village de pêcheurs de Bai Xep : à seulement 10km de Quy Nhon, ce village de pêcheurs séduira à coup sûr les voyageurs en quête de sable blanc, d’eau transparente, de cocotiers, de petites îles sauvages à l’horizon et ses bateaux de pêche en bois colorés.
  • La réserve naturelle de Ham Ho, située à 50 km de Quy Nhon, propose des balades en bateau le long d’une rivière à travers la jungle et des baignades dans des piscines naturelles d’eau douce.
  • La léproserie de Qui Hoa se visite et met en valeur le travail d’insertion réalisé en faveur des malades. Belles petites plages isolées à proximité.
  • L’ île Cu Lao Xanh est située à environ 24 kilomètres de la terre ferme. Cette “pierre précieuse” se distingue par son phare construit par les français en 1890. Depuis son sommet la vue est splendide.
  • L’île des Ky Co est à environ 25 kilomètres de ville de Quy Nhon : une excursion en bateau à la journée est possible.
    ky co quy nhon vietnam

    L’île de Ky Co, au large de Quy Nhon

    ham ho reserve quy nhon

    La réserve naturelle de Ham Ho

Nos conseils pratiques

  • La saison des pluies s’étendant de mi-septembre à mi-janvier, on vous conseille de vous rendre dans la région en dehors de cette période.
  • On peut s’y rendre en avion depuis Saigon ou Hanoi via des compagnies low cost.
  • Par voie terrestre comptez 5h depuis Nha Trang, 6h depuis Danang et Hoi An, 9h depuis Hué et 4h depuis Pleiku, depuis les hauts plateaux du centre.
  • En train : comptez 6h depuis Danang, 4h depuis Nha Trang et 12h depuis Saïgon.
  • La région de Quy Nhon constitue une extension balnéaire idéale après un voyage dans les hauts plateaux du centre.
  • La région abrite de somptueux lieux de villégiature : Anantara Quy Nhon Villas, Avani Quy Nhon Resort & Spa, Crown Retreat Quy Nhon.
devis vietnam