Certains ont dit que les hommes intelligents, sont ceux qui ont su choisir les basses terres des deltas pour organiser leur vie car ceux qui habitent dans les régions montagneuses n’ont pas les conditions les plus favorables à la vie. Mais, la vie des ethnies minoritaires sur les pentes rocheuses de Ha Giang démontre le contraire.

Ha Giang, terre couverte par des pierres

Ha Giang, terre couverte par des pierres

Avant, quand on parlait de Ha Giang, on pensait toujours à une terre est couverte de roches, sans possibilités de mener des activités agricoles ou de construction. Néanmoins, au fil du temps, les ethnies minoritaires qui peuplent la région ont su utiliser leur intellect et leur habileté pour utiliser ces obstacles en à leur avantage. Les roches qui étaient considérées auparavant comme des défis qui empêchaient le développement des habitants de Ha Giang sont donc devenues un atout utile dans plusieurs domaines de leur vie.

Tout d’abord, les pierres servent aux constructions domestiques, telles que les murs des maisons. Si vous avez l’occasion de visiter le vieux quartier de Dông Van, vous constaterez  que certaines de ces maisons anciennes, construites il y a plus d’une centaine d’années, ont conservé leurs murs stables de pierre. Dans les régions plus isolées, il n’est pas difficile de trouver ce genre d’architecture chez les habitants des ethnies minoritaires, qui leur permettent de résister aux  conditions climatiques rigoureuses de cette région de haute montagne.

Une autre caractéristique qui distingue Ha Giang des autres régions du Nord Vietnam, sont les jolies clôtures de roches des maisons ou des jardins de l’ethnie Hmong. Pas de ciment ou d’autres matières d’adhésives, les clôtures en roche des Hmong se tiennent de génération en génération et protègent les familles et leurs jardins des attaques des ennemis ou des animaux sauvages.

Clôture en pierre d'une maison de l'ethnie Hmong a hagiang

Clôture en pierre d’une maison de l’ethnie Hmong

Ensuite, les ethnies minoritaires maintiennent une technique rare de culture dans les niches de roche. Profitant de la fermeté des parcs rocheux, les habitants ont apporté de la terre pour combler l’espace entre les pierres. Sous les conditions climatiques rigoureuses de la haute montagne, les roches dures qui existent depuis des millénaires ont résisté à l’érosion. Sur des champs incroyables mais vrais, le maïs, le sarrasin et les choux poussent et couvrent des terres sinistres et sont les symboles de la vitalité durable et de l’ingéniosité des habitants qui peuplent cette région.

Enfin, à Ha Giang, on peut transformer les pierres en n’importe quels outils de travail ou meuble. Invités à boire un bol de thé chaud dans une famille Hmong à Meo Vac, nous avons eu l’occasion d’admirer l’habileté des hôtes à fabriquer un ensemble de table et de chaises en pierres. Sur les rizières en terrasse, les minorités utilisent aussi des charrues et herses en pierre et en métal.

« Né au sein du royaume rocheux, on quitte le monde et revient au milieu des pierres ». Ce proverbe des minorités ethniques de Ha Giang représente la cohésion entre eux et la matière la plus importante de leur vie : la roche. Les parcs rocheux représentent non seulement de beaux paysages pittoresques de la région mais deviennent aussi des témoignages de l’histoire humaine et représentent donc l’esprit fort, hardi et durable des tribus vivant sur ces pentes.

====

Quelques suggestions de circuits à Ha Giang :

Peuples des cimes

Les routes aériennes de Ha Giang