Selon la conception populaire vietnamienne, le mariage est un des trois événements les plus importants dans la vie d’un vietnamien, dont l’achat d’un buffle, le mariage et la construction de sa maison, car en plus d’une cérémonie rituelle, le mariage vietnamien reflète nettement l’esprit des habitants, leurs coutumes ainsi que leurs sens esthétiques.

mariage vietnamien

Le caractère « Song Hy » – signe du mariage (Source: Internet)

L’esprit vietnamien concernant le mariage

Dans le passé, on croyait que le but principal du mariage était de perpétuer le nom du clan, leur souche et leur culte ancestral. C’est pour cette raison que lors du mariage, on souhaitait toujours au jeune couple d’avoir bientôt plusieurs enfants, puisque le bonheur familial se mesurait en effet par le nombre d’enfants qu’on avait. Le fait de choisir un partenaire de vie n’était évidemment pas le choix d’une seule personne, le jeune homme ou la jeune fille. L’union entre eux devait être décidée par leurs parents, voire leurs proches. On se renseignait souvent auprès des entremetteurs pour trouver la famille alliée. À part l’homogamie des deux familles, on se basait également sur l’horoscope et les dates de naissance du jeune couple pour prendre une décision.

Dans la société vietnamienne moderne, les parents et les proches imposent de moins en moins à leurs enfants le choix d’un époux. Les jeunes ont plus de liberté pour se rencontrer et choisir leur amoureux. Concernant les enfants, on en souhaite toujours au couple, mais en raison de la politique de population de l’état, chaque famille vietnamienne a tendance actuellement à donner naissance à seulement un à deux enfants.

Les rites du mariage vietnamien 

Dans le passé, après avoir consulté l’entremetteur, on accomplissait ensuite les rites traditionnels suivants :

– Rite « nap thai » : Après que l’entremetteur ait présenté la famille du jeune homme à la famille de la jeune fille, la famille de l’homme lui rendait visite, en y apportant un couple d’hirondelles pour exprimer son souhait d’être en couple avec la fille.

– Rite « van danh » : La famille de l’homme demandait à l’entremetteur le nom complet, l’heure et la date de naissance de la fille pour examiner son horoscope.

– Rite « nap cat » : La famille de l’homme informait l’autre famille du résultat de l’examen. Si ce dernier était favorable, les deux parties poursuivaient les modalités suivantes. Si c’était le contraire, on arrêtait le processus de mariage.

– Rite « nap te »: Si les résultats de l’examen étaient bons, la famille du futur époux envoyait une petite délégation (composée de l’un des parents et de quelques membres du clan) qui  rendait visite à la famille de la fiancée, en y apportant des offrandes, pour promettre solennellement la fille en mariage. Les offrandes varient d’une région à l’autre, mais doivent comporter obligatoirement quelques chiques de bétel, des noix d’arec, un peu d’alcool de riz et des bâtons d’encens. Toutes les offrandes doivent être préparées en nombre pair, car c’est le symbole d’union du couple.

– Rite « thinh ky » : La famille de l’homme pratiquait la géomancie avec la famille de la fille pour choisir un jour favorable, afin d’organiser le mariage officiel.

– Rite « than nghinh » : Au jour et à l’heure décidés, le fiancé et sa famille apportaient des offrandes à la famille de la fiancée pour la ramener chez lui. Les mariés doivent accomplir une double cérémonie privée : devant l’autel des ancêtres de la famille de la fiancée et devant ses parents, puis devant l’autel des ancêtres de la famille du fiancé et devant ses parents. Après la partie rituelle, on participait à une fête dans laquelle les deux familles invitaient les participants à prendre un bon repas, pour les remercier d’être venus et d’avoir témoigné de l’union de ses enfants.

– Rite de revoir après le mariage : lors du deuxième jour ou du quatrième jour après le mariage, les mariés rendaient visite à la famille de la femme. C’était une occasion pour le marié de rendre hommage à ceux qui ont donné naissance à son épouse.

Dans la vie moderne, les modalités sont un peu réduites et la façon de les pratiquer a également été simplifiée pour que la cérémonie soit toujours solennelle sans devoir trop gaspiller de temps et d’argent. En principe, il faut passer les étapes suivantes :

– Entrevue du couple et les deux familles (Cham ngo) : Ce rite a pour but de demander aux parents de la fille de permettre au couple de s’allier officiellement.

– Demande en mariage (An hoi) : La famille du futur époux apporte des offrandes à la famille de la future épouse, pour proposer officiellement le mariage.

– Accompagnement de la mariée chez son mari et fête de mariage (Ruoc dau et Tiec cuoi)

– Revoir après le mariage (Lai mat)

De nos jours, les fêtes de mariage en ville sont organisées soit chez les mariés comme avant, soit à l’hôtel avec la participation des deux familles. Après la partie rituelle, une belle voiture décorée de fleurs va accompagner les époux à la salle de cérémonie pour fêter le mariage avec leurs proches et leurs amis. La fête est souvent accompagnée par un animateur, avec les petits anges qui suivent les mariés, les châteaux de champagnes et un grand gâteau de mariage.

À la campagne, la fête de mariage est souvent organisée chez la famille des mariés. Les voisins ainsi que les proches vont aider la famille du marié ou de la mariée à préparer les plats traditionnels de fête. Les préparations sont souvent commencées depuis la veille et durent même pendant la nuit, ce qui rend l’ambiance au village vraiment festive.

Concernant le costume, le « ao dai » est considéré comme tenue traditionnelle pour le mariage vietnamien. En raison de l’influence de la culture occidentale depuis l’époque de la colonisation, de nos jours, les mariés choisissent souvent les robes blanches et les vestes de Tuxedo pour cette occasion exceptionnelle. Le « ao dai » est porté plutôt par la mariée, lors de la cérémonie de demande en mariage.

mariage vietnamien

Ao dai – Tenue traditionnelle du mariage vietnamien

À la fin de l’automne, quand la saison de mariage commence, on voit souvent les jeunes couples qui font les photos de mariage dans les parcs et devant les monuments célèbres de la ville. Ces photos vont ensuite être exposées chez les mariés ainsi que dans la salle de cérémonie du mariage.

mariage vietnamien

Un jeune couple fait des photos dans le parc

mariage vietnamien

L’autre au lac de l’Epée

mariage vietnamien

Entre tradition et modernité

En raison de la modernité et de l’individualisme croissant de nos jours, plusieurs traditions vietnamiennes ont connu des changements, et le mariage ne fait pas d’exception. Cependant, les rites traditionnels et familiaux décrits ci-dessus continuent en effet d’être les principales étapes d’un mariage vietnamien socialement correct. Cette cérémonie est toujours un trait culturel et traditionnel typique du Vietnam, à découvrir pour mieux comprendre l’esprit et la vie du peuple vietnamien.

========

Mots clés qui vous permettront de retrouver cet article :

– mariage vietnamien

– culture vietnamienne

– le ao dai

– photos de mariage

Mariage vietnamien : Entre tradition et modernité
4 (80%) 1 vote