Le Laos, le Cambodge, le Vietnam et la Birmanie, sont 4 pays connus pour leur raffinement culturel. Nous vous avons sélectionné pour vous et pour chaque pays, leur symbole de beauté spécifique :

Le sinh du Laos

C’est un vêtement simple de type sarong, de forme cylindrique qu’on noue sur le côté ou qu’on enroule autour de la ceinture, sur lui-même. Vous verrez lors d’un circuit au Laos, ce vêtement qui est souvent porté par les femmes laotiennes, mais peut-être aussi rarement porté par les hommes. Il est particulièrement plébiscité lors des cérémonies.

Le sinh se distingue par les motifs souvent géométriques et colorés qui habillent les trois parties d’un sinh. Enfin, le vêtement se distingue aussi par son type de tissu, allant du coton au sinh raffiné en soie.

En savoir plus sur le costume traditionnel du Laos 

beauté sinh laos

Le sinh, tenue traditionnelle des femmes laotiennes.

La danse apsara du Cambodge

C’est le symbole de grâce et de beauté cambodgienne par excellence. Les apsaras sont ces nymphes célestes dans l’hindouisme connues pour leur grande beauté.
Cette tradition millénaire a failli disparaître durant le régime des Khmers rouges puisque près de 90% des musiciens et des danseuses avaient disparus ; mais aujourd’hui la danse renaît de ses cendres. Symbole de cette renaissance, la danse apsara fait partie de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2003.

Cette danse est extrêmement saisissante visuellement. Coiffées d’or, portant des costumes somptueux et scintillants, elles exécutent une chorégraphique très précise, rigoureuse et sensuelle. Les danseuses apsaras centralisent leurs mouvements lents autour des mains et des pieds, tout en ayant le dos cambré. Un spectacle à ne pas rater lors d’un circuit au Cambodge

En savoir plus sur la danse apsara

beauté apsara cambodge

Une danseuse apsara

La crème thanaka de Birmanie 

C’est LE secret de beauté venu de ce pays ! Lors d’un voyage en Birmanie, vous verrez de multiples visages birmans recouvert d’une pâte blanche-jaune d’origine végétale. Cette crème à la fabrication artisanale qu’on appelle thanaka, possède une grande valeur cosmétique : rafraîchissante, agit contre l’acné, rend la peau douce et protège du soleil. Une beauté qui réside aussi dans son application sur la peau, en formes géométriques.

En savoir plus sur la crème thanaka

beauté thanaka birmanie

Un visage d’une femme birmane enduit de crème thanaka

Le ao dai du Vietnam

Le ao dai est le symbole vestimentaire du Vietnam, cette longue tunique moulante en tissu léger, ouverte sur les côtés par la taille et portée sur un pantalon large était autrefois porté autant par les hommes que par les femmes dans la vie de tous les jours. Au fil des siècles, il est devenu un vêtement quasi exclusivement porté par les femmes aujourd’hui : qu’elles soient étudiantes, hôtesses de l’air, réceptionnistes d’hôtels, etc. c’est le symbole de la femme vietnamienne.

De nos jours, des créateurs innovent sans cesse la forme de ce vêtement, ses couleurs, ses motifs décoratifs et son type de tissu.

En savoir plus sur le ao dai 

symboles de beauté asie du sud est amica travel

Un jeune couple vietnamien en tenue traditionnelle de ao dai

Les costumes des ethnies

Toujours au Vietnam, les 53 ethnies du Vietnam (en incluant pas les Viets ci-dessus) sont connues pour la beauté de leurs costumes traditionnels. Si certaines ethnies ne portent plus du tout leurs costumes et ne savent plus les faire, d’autres l’arborent par fierté, notamment pour les festivals ou les mariages.

On assiste malheureusement au recul du port du costume pour trois raisons :

  • La plupart des costumes est très complexe à fabriquer et demande beaucoup de temps, mais certaines ethnies transmettent aux plus jeunes le savoir-faire lié au tissage. De nouveaux centres d’artisanat et coopératives font heureusement leur apparition, dans le cadre d’un tourisme plus raisonné.
  • Internet et la télévision arrivent jusque dans les coins les plus reculés du Vietnam, et apportent avec eux la culture mondialisée. Les ethnies n’y échappent pas et s’y convertissent doucement mais sûrement.
  • L’abandon du port du costume traditionnel est du au fait que les vêtements bon marché mais de mauvaise qualité abondent désormais les marchés ethniques. Ils sont plus faciles à laver et à porter notamment pour les travaux des champs.

En savoir plus sur les costumes des différentes ethnies, grâce au superbe travail de Réhahn.

beauté hmong vietnam

Portrait d’une Hmong noir dans les environs de Sapa, au Vietnam.

Les 5 symboles de beauté d’Asie du Sud-Est
5 (100%) 3 votes