Situé à environ 12 km du centre-ville de Hanoi, près du légendaire fleuve Rouge, le village de Dong Ngac a réussi à préserver, malgré l’urbanisation rapide de la métropole, de nombreux vestiges historiques et traits culturels d’autrefois.

village dong ngac

Dong Ngac, un ravissant village aux portes de la capitale

Histoire du village

Dong Ngac a été un port donnant sur le fleuve Rouge. Le village est bien connu pour avoir été le village natal de nombreux mandarins de haut rang pendant la période féodale. En tant que telle, la visite du village Dong Ngac vous offre une chance unique pour en apprendre davantage sur le goût traditionnel des Vietnamiens pour l’étude et pour découvrir et apprécier les caractéristiques culturelles et architecturales d’un des rares villages du delta du fleuve Rouge à les avoir conservées intactes. Selon un rapport du Service de la Culture, de l’Information et du Tourisme de Hanoi, le village abrite une bonne vingtaine de maisons communales, temples, pagodes, maisons de culte de différents clans et beaucoup de maisons anciennes particulières dont l’architecture est un mélange franco-vietnamien, dit « indochinois ».

mur village dong ngac hanoï

Maison de style indochinoise au village de Dong Ngac

Parmi les vestiges culturels et historiques, notons la maison communale du 15ème siècle, vieille de 500 ans, elle renferme un ensemble de peintures anciennes de la dynastie des Lê (1427 – 1788) qui montrent la vie paisible et prospère des gens de cette époque. Il y a également 20 stèles des tiên si (docteurs) du village de la dynastie des Lê à celles des Nguyên.

stèles village dong ngac

Un ensemble remarquable de 20 stèles des tiên si (docteurs) du village.

La maison de la lignée Dô, considérée comme la deuxième maison communale à honorer Dô Thê Giai, un haut fonctionnaire de la dynastie des Lê-Trinh (XVIIe-XIIIe siècles), renferme quant à elle de nombreux objets de valeur tels que palanquin, gongs en bronze, sentences parallèles en caractères chinois, autels, deux grues de 2m de haut perchées sur des tortues et deux stèles.

D’une maison communale à une autre, ou devant la plus ancienne école primaire de Hanoï conservée en l’état (1921), vous prendrez plaisir de déambuler dans les rues pavées de briques de ce village, qui abrite de nombreux vestiges de son passé glorieux, comme un trésor à transmettre à leurs descendants. On découvre tour à tour de vieilles façades de style colonial, d’anciennes demeures mandarinales, des pagodes nichées dans un écrin végétal, des temples construits en bois précieux aux toits couverts de tuiles doubles ou de vieilles portes mangées par le lichen.

village dong ngac

Toits recourbés, lichens, briques, boiseries, un véritable village à peindre

Immersion chez l’habitant

Pour apprécier davantage ce témoignage du passage du temps et s’imprégner de cette ambiance pittoresque, pourquoi ne pas y passer la nuit dans la maison d’une charmante famille ? Une formule dans le village de Dong Ngac, animée par la rencontre avec le maître de maison, M. Bao, octogénaire et ancien élève du Lycée Albert Sarraut, proposée par l’agence Amica Travel.

village dong ngac guide

M. Bao vous fera l’honneur de visiter son village qu’il aime tant

4.8
05
hanoi local