Voir des films sur un pays, c’est apprendre pour mieux comprendre sa culture, son économie et sa mode de vie au quotidien…

Tant dis que le cinéma des pays asiatiques tels que la Chine, le Taïwan, la Corée, ou encore le Thaïlande… tiennent déjà le haut de l’affiche depuis ces dernières années, notamment en témoigne par la récente Palme d’Or du festival de Cannes. Or le cinéma vietnamien reste encore mal connu par les spectateurs mondiaux. Juste un petit nombre de festivals et de distributeurs ont pu offrir certains œuvres au public dans quelques pays du monde. La grande masse des films vietnamiens est toujours restée au pays.

Film "A la verticale de l'été"

Film « A la verticale de l’été »
Réalisé par: TRAN Anh Hung
Avec: NGUYEN Nhu Quynh, LE Khanh, TRAN Manh Cuong
Nationalité : vietnamienne, française

Parler du  » cinéma vietnamien « , c’est le plus souvent penser à Tran Anh Hung, Viet Linh, Dang Nhat Minh, ou encore Tony Bui. Leur succès est seulement considéré comme la goutte d’eau dans l’océan. Leurs œuvres ont acquis la reconnaissance qu’elles méritent, mais cette notoriété ne doit masquer ni la solennité des œuvres traditionnelles, ni l’ardeur des œuvres de la modernité.

Depuis les années 80 à nos jours, le contenu des films vietnamiens suit les mutations de la société : la guerre, la morale, les relations humaines, la critique sociale, les traditions vietnamiennes…

Petite sélection des meilleurs films selon les spectateurs français pour un aperçu de tous les genres du cinéma vietnamien :

1) La Fille du fleuve – Film de Dang Nhat Minh ( Vietnam, 1987)

Film "La fille du fleuve "

Réalisé par DANG Nhat Minh
Vietnam, 1987

Une ancienne prostituée raconte sa triste histoire à une journaliste. Pendant la guerre elle eut une liaison avec un partisan communiste. Celui-ci devenu haut fonctionnaire semble l’avoir oublié.

Un film touchant et une certaine recherche esthétique mais qui possède quelques longueurs. Des éléments à charge contre les autorités et l’expression des désillusions de la révolution. Réalisé par Dang Nhat Minh figure incontournable du cinéma vietnamien dont le dernier film est la saison des goyaves.

2) Les coupeurs de bois – Film de Vuong Duc ( Vietnam, 1996)

Film "Les coupeurs de bois"

Réalisé par VUONG DUC
Vietnam, 1998

Presse : 3,3/5

Spectateurs : 5/5

Buong, analphabète, fait ses débuts de propriétaire d’un restaurant dont la spécialité est le chien roti. Lorsque les villageois découvrent qu’il vole leurs chiens pour les cuisiner, ils reduisent son restaurant en cendres. Sans travail au village, il persuade Ngoc, son neveu, jeune diplomé de l’université, et d’autres membres de sa famille d’aller récolter du bois dans la jungle. A la plantation, ils travaillent pour Thuyet, un trafiquant, tandis que Quy, sa fille, ravitaille le groupe de Buong. Quy aime beaucoup Ngoc, mais Buong veut briser leur liaison…

3) L’immeuble – Film de Viet Linh ( Vietnam, 1999) :

Film "L'immeuble"

Réalisé par Viet Linh
Avec : Don Duong, Mai Thanh, Anh Hong
Vietnam, 1999

Presse : 3,1/5

Spectateurs : 5/5

Le vieux Tham, baptise affectueusement Papy, est le gardien d’un ancien hotel requisitionne pour servir de logement collectif à des cadres de la révolution. Ancien domestique promu gardien de l’immeuble, Tham est devenu l’egal de tous, et exprime sa reconnaissance a l’egard de la révolution par la conscience professionnelle avec laquelle il assure le gardiennage du batiment et la sympagnie qu’il porte à tous ses habitants. Mais bientot Tham découvre avec amertume que personne n’est véritablement attache a l’immeuble, que chacun n’y vit que contraint en attendant de partir.

4) Trois saisons – Film de Tony Bui ( Vietnam-USA, 2000)

Film "Trois saisons"

Réalisé par Tony BUI
Avec: Don Duong, NGUYEN Ngoc Hiep, TRAN Manh Cuong
Vietnam, Etats Unis, 2000

Histoires croisées de cinq personnages, de la prostituée au GI recherchant sa fille dans le Saigon d’aujourd’hui.

Ce film dresse un portrait à la fois très humain et touchant du Vietnam tiraillé entre modernité et son passé culturel ou historique. Un film qui veut réconcilier le Viêt-Nam et les USA, mettant en valeur une nouvelle image positive du pays qui parvient à exorciser son histoire. Premier long métrage de Tony Bui cinéaste américain d’origine vietnamienne mais aussi 1er film américain tourné au Vietnam depuis la fin de la guerre.

5) Me Thao : Il fut un temps – Film de Viet Linh ( Vietnam, 2002)

Me Thao - Il fut un temps

Réalisé par Viet Linh
Avec: Dong Duong, Dung Nhi
Vietnam, 2002

Presse : 3,4

Spectateurs : 4,5

Au début du XXe siècle, Nguyen, riche seigneur du Viêtnam du Nord, donne asile dans son domaine de Mê Thao à Tam, un joueur de cithare recherché pour un meurtre involontaire commis lors du récital de la cantatrice To dont il est l’amant. Tam se met au service du maître de Mê Thao, dont il devient à la fois le fidèle intendant et l’ami dévoué.

Fiancé à une belle de la ville, Nguyen lui offre une automobile et organise une fête au domaine pour la recevoir. Elle n’arrivera jamais : un accident de voiture la tue sur le chemin de Mê Thao. Sombrant dans la passion la plus folle, Nguyen rejette violemment tout ce qui a trait à la modernité et se réfugie dans le culte de celle qui a disparu. Prenant le dessus sur la sollicitude que le maître a toujours eue pour ses gens, la démence confine celui-ci dans un passé arrêté et peuple sa solitude de fantasmes…

6) La saison des goyaves – Film de Dang Nhat Minh (Vietnam, France 2001)

La Saison des goyaves

Réalisé par Dang Nhat Minh
Avec: Bui Bai Binh, Nguyen Lan Huong
Vietnam, France 2001

Presse : 3,6

Spectateurs : 4,3

Hoa, la cinquantaine, est modèle à l’école des Beaux Arts de Hanoï. Il est resté attaché à sa maison d’enfance et au goyavier qui surplombe le jardin.

A l’âge de treize ans, il était tombé de l’arbre, et depuis il conserve le comportement d’un enfant. Son père perdit la maison. Un jour, Hao pénètre par effraction dans le jardin pour y cueillir quelques goyaves mûres. C’est là qu’il fait la connaissance d’une jeune fille qui accepte de le prendre sous son toit.

7) Bi, n’aie pas peur – Film de Phan Dang Di ( Vietnam, 2011)

Bi n'aie pas peur

Réalisé par PHAN Dang Di
Avec: Phan Thanh Minh, Nguyen Thi Kieu Trinh
Vietnam, 2011

Presse : 3,4

Spectateurs : 3,4

Dans une ancienne maison de Hanoi, Bi, un enfant de 6 ans vit avec ses parents, sa tante et leur cuisinière. Ses terrains de jeu préférés sont une fabrique de glace et les grandes herbes au bord de la rivière. Après des années d’absence, son grand-père, gravement malade, réapparaît et s’installe chez eux. Alors que Bi établit peu à peu une relation avec lui, le père de Bi cherche à éviter son propre père et fuit le foyer. Chaque soir, il s’enivre et va voir une masseuse pour laquelle il éprouve un très fort désir. La mère de Bi ferme les yeux. La tante, toujours célibataire, croise dans le bus un jeune homme de 16 ans. L’attraction qu’elle ressent pour lui la bouleverse.