Introduits au Vietnam  en 2014, Grab et Uber sont devenus le service de choix des habitants, mais l’ennemi des taxis traditionnels, en voiture et en moto.