Ce coin du monde suspendu entre rizières luxuriantes et innombrables canaux, entre sensuelles mangroves et paysages envoûtants, est une étape incontournable pour tous les voyageurs qui se rendent dans le sud du Vietnam.

Il faut reconnaître que cette région ne manque pas d’intérêts et que la fécondité d’une culture traditionnelle et la fertilité d’une nature tropicale en font un paradis.
Si la plupart des voyageurs se rendent à My Tho, Cai Be ou encore Can Tho, la partie orientale de ce jardin aquatique, souvent délaissée à tort, tient elle aussi toutes ses promesses de dépaysement et de rencontres captivantes.

Go Cong, une terre propice à une balade à vélo le long des canaux

Le saviez-vous ?

Le Mékong est appelé au Vietnam « Cửu Long » (les 9 dragons) en référence aux 9 bras qui se jettent dans la mer de l’Est. Mais si l’on regarde de près, le Mékong se divise en 2 dès le Cambodge : le Bassac et le Premier fleuve. Enfin, le « premier fleuve » se divise lui-même en 3 cours d’eau.

delta mékong satellite

La partie centrale du delta du Mékong vue par satellite.

De Saïgon à Go Cong

Voici donc une découverte originale à travers les neufs bras du delta qui voient le mythique Mékong se jeter dans la mer de l’Est au terme d’un périple de 4500 km.

Cette découverte débute à Saigon, la bouillonnante métropole du Sud, pour se rendre à Go Cong en une heure et demie de route. Go Cong est une petite ville du delta qui ne manque ni de charme ni d’intérêt. Elle est connue des Vietnamiens pour avoir vu naître Nam Phuong, épouse de l’empereur Bao Dai et dernière impératrice consort de la dynastie Nguyen.

La ville possède quelques héritages coloniaux comme la magnifique ancienne maison du chef de la province construite en 1890 qui se distingue à la fois par son architecture romane importée de France et par sa décoration typique des maisons du Sud Vietnam.

De Go Cong, il y a une très belle balade à vélo à faire en direction du bord de mer entre champs de rizières roulant en vagues vertes, vergers et canaux. Une balade animée par la rencontre avec les paysans, puis par celle avec une communauté de pêcheurs.

L’ancienne maison du chef de la province de Go Cong, construite en 1890

Rencontre avec les paysans de Go Cong

Immersion dans un village de pêcheurs

Déjeuner de fruits de mer avec vue sur la mer

De Go Cong à Ben Tre

Du bord de mer, où vous pouvez vous régalez d’un délicieux déjeuner de fruits de mer, on gagne la province de Ben Tre en traversant deux bras du Mékong en bac et en embarcation locale avec les habitants.

Cette province, enchâssée dans le zig zag des innombrables canaux, incarne à s’y méprendre à la quintessence de l’Eden moite où il fait bon vivre en attendant la fin du jour.

Ici, les cocotiers poussent en jungle et signent quelques-uns des paysages les plus langoureux de la région. C’est à couvert de ses cocotiers que vous pouvez sur les innombrables petits chemins explorer cette “Venise verte”. En cours de balade, vous pouvez vous apercevoir comment le cocotier est une véritable source de vie pour les habitants : on exploite à la fois, sa chair, son jus, son huile et sa fibre…

Pour parfaire cette halte, le Coco Lodge vous accueille chaleureusement dans des bungalows en bois disposés dans un désordre végétal pittoresque.

Les paysages langoureux de la région de Ben Tre

Traversée du Mékong en embarcation locale

Halte de charme au Coco Lodge, Ben Tre

Du bord de mer à Tra Vinh

Toujours en empruntant les embouchures du delta du Mékong on arrive dans la province de Tra Vinh. À l’origine province cambodgienne, elle compte encore une forte minorité khmère et de nombreuses pagodes du bouddhisme du Theravāda.

Les spécificités culturelles dans cette province sont donc visibles et constituent aujourd’hui une attraction touristique, puisque la culture khmère s’exprime aussi bien dans le patrimoine matériel (lieux de culte notamment) que dans le patrimoine oral (langue). Un petit avant-goût vers le Cambodge… Tra Vinh abrite également un vibrant marché qui s’anime à l’aube.

Le marché central de Tra Vinh

En traversant les deux derniers bras du delta nous atteignons la province de Soc Trang. A l’instar de sa voisine Tra Vinh, Soc Trang abrite également une importante communauté khmère. D’ailleurs la province est connue pour son nombre impressionnant de pagodes de style architectural khmer dont la plus célèbre est la pagode Chua Doi ou pagode aux chauves-souris. Celles-ci sont suspendues aux arbres fruitiers du jardin. Au crépuscule, un concert de cris stridents annonce le départ pour les vergers alentours où elles passeront la nuit à se repaître de fruits savoureux.

Un moine bouddhiste

A une soixantaine de kilomètres de Soc Trang se tient un formidable petit marché flottant. On est loin de l’agitation touristique du marché flottant de Can Tho. Nul touriste ici, seulement le ballet incessant des petites embarcations qui viennent s’approvisionner auprès des bateaux de vente en gros. Le spectacle débute vers 4 heures du matin. Les bateaux éclairés de petites lumières convergent alors vers le point de rencontre où ont lieu les échanges commerciaux. Chorégraphie unique et ambiance garantie ! Si vous êtes à Soc Trang fin octobre/début novembre, ne manquez pas d’assister à la fameuse fête de Ooc Om Bok au cours de laquelle sont organisées des courses de pirogues.

Découvrez le delta du Mékong avec nous

Cette immersion dans cette partie peu visitée du delta du Mékong peut ensuite être prolongée par un séjour balnéaire sur l’île de Phu Quoc ou bien vous pouvez ensuite vous rendre au Cambodge pour prolonger votre expérience khmère.

Découvrez le delta du Mékong autrement !
5 (100%) 1 vote[s]

devis vietnam